/sports/others
Navigation

Championnats du monde de plongeon: Jennifer Abel au pied du podium au 3 mètres

Jennifer Abel
AFP Jennifer Abel

Coup d'oeil sur cet article

Des erreurs techniques ont éloigné Jennifer Abel du podium, vendredi, lors de la finale du 3 mètres féminin aux Championnats du monde de la FINA, à Gwangju, en Corée du Sud.

Ces faux-pas n’ont toutefois pas empêché la plongeuse québécoise, quatrième de cette épreuve, de rester dans un état d’esprit positif.

«Oui, j’ai commis des erreurs lors de mes entrées à l’eau sur deux plongeons, mais je me suis battue jusqu’à la fin. Je suis vraiment satisfaite de ma compétition parce que je vois beaucoup d’améliorations sur des aspects techniques que je voulais améliorer. Je peux sortir d’ici avec la tête haute», a fait savoir celle ayant obtenu 333,35 points.

Tout comme elle l’avait fait lors de la demi-finale, la Chinoise Tingmao Shi (391,00) a dominé ses adversaires pour remporter la médaille d’or. Elle a devancé sa compatriote Han Wang (372,85) et l’Australienne Maddison Keeney (367,05).

Au terme de la compétition, Abel a souligné le travail des trois médaillées qui, de ses propres dires, ont fait de l’excellent travail pour terminer sur le podium.

«Ce n’est pas toujours à propos des médailles. Avant, j’y accordais beaucoup d’importance, mais quand on offre une performance à la hauteur de nos attentes et que les autres plongeuses font mieux, on ne peut rien y faire. Je dois leur donner le crédit parce qu’elles ont été bonnes. Personnellement, je demeure fière de ma performance et du résultat, même si je ne termine pas parmi les trois premières», a-t-elle dit.

Également de cette épreuve, la Montréalaise Pamela Ware a pris le septième rang avec 290,20 points. En terminant dans le top 8, Abel et Ware ont atteint un autre objectif personnel en s’assurant d’une place pour participer à la Série mondiale 2020.

Riendeau assure une place canadienne

Après s’être aisément qualifié pour la demi-finale à la plateforme de 10 m un peu plus tôt dans la journée, Vincent Riendeau visait une place parmi les 12 meilleurs plongeurs et, du même coup, une qualification canadienne pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Le Montréalais a accompli son objectif en amassant 421,00 points, une récolte bonne pour le 11e rang provisoire et une participation à la finale.

«Je voulais absolument me qualifier, surtout avec l’enjeu d’une place canadienne pour les Jeux olympiques. Je me suis concentré sur des aspects précis et j’y suis allé un plongeon à la fois. Je n’ai pas connu ma meilleure performance, mais ça m’a quand même permis d’avancer», a expliqué Riendeau.

Le Canada est assuré d’avoir un représentant lors de l’épreuve du 10 m individuel aux Jeux de Tokyo. En 2018, Riendeau avait dû gagner ce poste lors de la Coupe du monde.

«C’est un soulagement. Je sais à quel point c’est stressant lors de la Coupe du monde et, maintenant, on va travailler fort avec les autres plongeurs de l’équipe pour aller chercher une autre place», a-t-il affirmé.

Riendeau reviendra à la piscine samedi pour la finale de cette épreuve. Abel sera aussi de retour en action pour le 3 m synchronisé mixte en compagnie de François Imbeau-Dulac.