/sports/hockey/canadien
Navigation

Hudon reste à Montréal

L’attaquant québécois s’est entendu pour une saison avec le Canadien, vendredi

Hudon reste à Montréal
Photo d'archives, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il s’est entendu sur les modalités d’un contrat d’un an, à un volet, avec le Canadien de Montréal vendredi, rien ne garantit l’avenir à long terme de Charles Hudon avec l’équipe. Malgré tout, l’ailier de 25 ans préfère ne pas se projeter trop loin dans l’avenir.

Hudon s’est entendu sur un pacte qui lui rapportera 800 000$ la saison prochaine.

La dernière saison n’a pas été de tout repos pour le natif d’Alma. Laissé de côté plus souvent qu’à son tour et pris au cours de nombreuses rumeurs de transactions, il s’était présenté très émotif devant les médias lors du bilan d’équipe, en avril. Il avait alors mentionné à plusieurs reprises vouloir jouer et demeurer dans l’organisation du Canadien.

Maintenant, c’est chose faite... en principe. Force est d’admettre que l’attaque du Canadien n’a pas beaucoup changé dans l’entre-saison jusqu’à présent, outre pour le départ d’Andrew Shaw à Chicago. Et certains jeunes joueurs comme Nick Suzuki et Ryan Poehling frappent à la porte du grand club.

Malgré tout, Hudon demeure déterminé à prouver qu’il a sa place dans l’alignement régulier de l’équipe.

«L’organisation ne m’a pas parlé de ses plans à mon endroit, a-t-il admis au cours d’une conférence téléphonique tenue vendredi avant-midi. Il y a eu beaucoup de signatures depuis le 23 juin, alors on verra pour la suite. En ce moment, je fais encore partie de l’organisation du Canadien. [...] Je me concentre sur mon entraînement, à travailler les choses que je peux améliorer. Pour le reste, les décisions reviennent à Claude (Julien) et Marc (Bergevin). Mon but est d’essayer de faire changer la façon dont ils me voient pour que ce soit plus positif pour moi la saison prochaine», a-t-il mentionné, ajoutant être heureux du pacte à un volet signé vendredi, après que le Canadien lui a fait une offre qualificative, à deux volets, il y a quelques semaines.

Motivé

D’ailleurs, Hudon assure qu’il n’a pas besoin de chercher bien loin pour trouver la motivation nécessaire à affronter cet été d’entraînement dans le but de revenir en force au prochain camp d’entraînement du Tricolore.

«Je n’ai pas besoin de grand-chose pour me motiver. Pour ce qui est de la saison que j’ai eue l’an dernier, je n’ai pas joué assez de matchs. Je suis prêt depuis décembre à retourner dans l’alignement.

«C’est certain que ce fut une saison frustrante. Je rentrais à la maison, avec ma famille, et je n’avais pas la même attitude que d’habitude. Mais ça fait partie du hockey.»

Temps de glace

Après n’avoir pris part qu’à 32 parties l’an dernier, Hudon a comme objectif d’en faire plus. Il croit toujours être en mesure d’aider le Canadien de Montréal et ne cache pas que, pour le faire, il devra obtenir davantage de temps de glace.

«C’est sûr que si j’ai la chance d’avoir plus de temps de jeu, sur l’avantage numérique aussi, je vais prendre ma place. Ma première année s’était bien passée. Il y a certaines questions auxquelles j’aimerais avoir des réponses, mais en fin de compte, c’est sur la patinoire que je peux changer les choses. Je contrôle ce que je peux contrôler.»