/news/transports
Navigation

Grand excès de vitesse: Benoit Dorais s’excuse encore

Coup d'oeil sur cet article

DORVAL | Le numéro 2 à la Ville de Montréal, Benoit Dorais, s’est de nouveau excusé, vendredi, pour avoir circulé à 171 km/h, en avril dernier, sur une autoroute de la Montérégie.  

«Dès le départ, j’ai reconnu avoir eu cette contravention, reconnu que c’était un geste répréhensible, que c’était une erreur, un manque de jugement. J’ai réitéré également les excuses que j’ai faites. Ça ne se reproduira pas, c’est certain», a dit M. Dorais, qui participait vendredi matin à la première pelletée de terre des travaux de construction de la station du Réseau express métropolitain qui sera située à l’Aéroport international Montréal-Trudeau.   

«Je me suis excusé à la mairesse de Montréal [Valérie Plante] et aux membres du comité exécutif. Je n’aurais pas dû faire quelque chose comme ça et je m’en excuse», a-t-il ajouté.   

Le 12 juillet dernier, Le Journal rapportait que le président du comité exécutif de la Ville de Montréal avait été épinglé à 171 km/h alors qu'il roulait sur l’autoroute 35, en avril dernier. M. Dorais, qui est aussi maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, était à ce moment au volant d’un VUS de marque Buick Encore et circulait à Saint-Alexandre.   

Il avait alors écopé d’une amende de 1378 $ et de 14 points d’inaptitude.   

Le lendemain de la diffusion de ces informations, on apprenait également qu’il s’agissait de la neuvième infraction de ce type, depuis 1995, pour l’élu de Projet Montréal. Les excès varient entre 16 km/h et 39 km/h au-dessus de la limite permise. Trois de ces contraventions lui ont été remises depuis son élection, en 2009.