/sports/racing
Navigation

Keselowski partira premier à Loudon

Monster Energy NASCAR Cup Series Foxwoods Resort Casino 301 - Qualifying
Photo AFP Brad Keselowski

Coup d'oeil sur cet article

LOUDON | Brad Keselowski s’élancera premier à l’occasion de l’épreuve de la Coupe Monster Energy qui sera présentée dimanche après-midi à Loudon.

Le pilote de l’écurie Penske s’est avéré le plus rapide vendredi lors de la séance de qualifications en parcourant le circuit ovale d’un mille du New Hampshire en 27,927 secondes pour une vitesse moyenne de 136,384 milles à l’heure.

Kyle Busch, devancé que par 15 millièmes de seconde, l’accompagnera sur la première ligne au départ de la course. Derrière, son frère Kurt (27,954 s), vainqueur la semaine dernière au Kentucky, et Erik Jones (27,967 s) occuperont dans l’ordre la seconde rangée.

Champion défendant de la course, Kevin Harvick, qui est toujours à la recherche de la sa première victoire en 2019, n’a réussi que le 14e chrono le plus rapide.

Il s’agit de la première position de tête acquise par Keselowski depuis le 13 août 2017 (au Michigan), lui qui avait signé son premier exploit du genre il y a neuf ans ici même à Loudon.

Les 24 premiers pilotes (sur les 37 engagés) au tableau ont tous abaissé vendredi la marque de 28,511 secondes qu’avait réalisée Kurt Busch en qualifications l’an dernier.

La chaleur redoutée

Les deux prochaines journées, particulièrement celle de samedi, seront insupportables autant pour les pilotes et leurs équipiers que pour les spectateurs.

Pour samedi, selon les plus récentes prévisions météorologiques, la température ressentie pourrait atteindre les 105 degrés Fahrenheit en fin de matinée, soit l’équivalent de 41 degrés Celcius. Les chances de précipitation sont toutefois très faibles.

Heureusement, le départ de l’épreuve de la série Xfinity ne sera donné qu’en fin d’après-midi vers 16 h 15.

« C’est sûr que ça va être très éprouvant de rouler sous de telles conditions », a souligné Alex Labbé, le seul pilote canadien inscrit à la course.

« Mais s’il faut trouver un point positif, a-t-il renchéri, c’est que NASCAR permet de retirer la glace latérale avant droite pour tout circuit d’un mille et demi ou moins. Ça fait un peu plus d’air dans le cockpit. »

Les organisateurs de la course ont d’ailleurs pris des mesures pour sensibiliser les amateurs qui prendront place dans les tribunes de boire beaucoup d’eau, de porter un chapeau, d’appliquer de la crème solaire et de se réfugier périodiquement à l’ombre pour éviter tout coup de chaleur. « Comme, disent-ils, si vous alliez passer la journée à la plage. »

Des stations de « rafraîchissement », munies de ventilateurs projetant de l’eau, ont d’ailleurs été aménagées à maints endroits sur le site.

 

Sur le même sujet