/24m/city
Navigation

Plateau-Mont-Royal: des résidents redoutent un verdissement

Plateau-Mont-Royal: des résidents redoutent un verdissement
Photo 24 Heures/Agence QMI, Béatrice Roy-Brunet

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Des résidents du Plateau-Mont-Royal craignent qu'un problème de sécurité soit causé par le projet de verdissement de la terrasse Mercure.

La terrasse Mercure, entre les rues Fullum et Chapleau, sera fermée vers la mi-août de façon permanente à la circulation routière afin d’augmenter la superficie du parc Baldwin, de gazonner la rue, de planter 26 arbres tout en sécurisant les déplacements des enfants. La rue, normalement accessible dans les deux sens de la circulation, donne entre autres accès à l’entrée de l’école primaire Saint-Louis-de-Gonzague, à l’église Montreal Korean Sarang Church, à une station de BIXI et à une trentaine de places de stationnements.

Les automobiles circulant sur la rue Chapleau devront se diriger vers l’angle des rues Chapleau et Rachel, une intersection déjà jugée «dangereuse» par les résidents. Pour le moment, seulement un arrêt sur la rue Chapleau contrôle la circulation routière au croisement des deux routes.

 

Plateau-Mont-Royal: des résidents redoutent un verdissement
Photo 24 Heures/Agence QMI, Béatrice Roy-Brunet

Sécuriser l’intersection

«Tout le monde évite actuellement de passer sur Rachel parce qu’avec la piste cyclable, ça peut prendre une éternité avant de passer. Le flot de voitures qu’il va avoir là, c’est sûr que ça va être un problème», avance Guy Tremblay, résident de la rue Chapleau. «S’ils ne regardent pas sérieusement à sécuriser l’intersection, on s’en va dans un mur. On va vivre probablement avec des incidents malheureux.»

Même son de cloche pour Guylaine Croteau, qui estime que les habitants de la rue Chapleau seront «bloqués», rendant obligatoire le passage par ce croisement des rues. Selon cette dernière, il est plus risqué de fermer la terrasse Mercure que de conserver la configuration actuelle.

À la suite de plusieurs tentatives infructueuses de faire entendre leur point de vue aux conseils d’arrondissement et municipal, une plainte a finalement été déposée à l’ombudsman de Montréal. Cette dernière fait l'objet d'une enquête.

L’arrondissement assure toutefois que certaines études de circulation ont confirmé que les impacts devraient être minimes. Le passage des véhicules serait essentiellement local.

 

Plateau-Mont-Royal: des résidents redoutent un verdissement
Photo 24 Heures/Agence QMI, Béatrice Roy-Brunet

Débarcadère et stationnements

Un débarcadère sera aménagé sur la rue Chapleau pour les enfants qui fréquentent l’école primaire dont la porte d’entrée est située sur la terrasse Mercure. Selon Lorraine Viens, qui travaille au service de garde de l’école, l’entrée et les caméras de sécurité de l'établissement sont toutefois situées du côté de l’église, à l’opposé de la rue Chapleau.

Le projet de verdissement retirera aussi une trentaine de places de stationnements, rendant la tâche plus ardue pour les résidents et les employés de l’école de garer leur véhicule. «On tourne déjà en rond», a assuré Mme Viens.

«S’ils nous enlèvent les places de stationnement, en plus du déneigement l’hiver, ça va créer des problèmes pour nous», a affirmé Guylaine Croteau.