/entertainment/music
Navigation

Marjo secoue Baie-Saint-Paul

La rockeuse québécoise a encore une tonne d’énergie

Coup d'oeil sur cet article

 Marjo a solidement rocké Baie-Saint-Paul. Une première fois lors d’une courte prestation surprise fort sympathique, sur une voiture, dans la rue Saint-Jean-Baptiste et ensuite sur la grande scène.  

Notre Marjo nationale en a encore dedans. Il fallait la voir, tout sourire, lors de ces deux prestations. En contrôle, en voix et avec un maximum d’énergie. Une vraie bombe.  

Moins de trois heures avant de monter sur la scène de place Desjardins, à 17h30, à 32 degrés, Marjo s’est payé une petite virée fort sympathique et complètement folle en plein milieu de la rue Saint-Jean-Baptiste.  

Sur une vieille Dodge Charger rouge, la rockeuse québécoise a chanté Illégal et Amoureuse, lors d’un spectacle surprise en compagnie de Dumas et de Sarahmée. Un 35 minutes totalement fou.  

Les trois artistes ont posé leurs voix sur une bande musicale enregistrée. Ça aurait été cool d’avoir quelques musiciens, mais bon, l’espace était un peu restreint.  

Sur le coffre avant et le coffre arrière, Marjo sautillait en levant le bras gauche dans les airs. Le public, autour de la voiture, sur les galeries, les balcons et sur quelques toitures, avait un large sourire sur le visage.  

«Tu me fais faire des bêtises icitte à Baie-Saint-Paul», chante-t-elle, modifiant cette ligne de la chanson Illégal.  

 Plus tard, sur la grande scène, Marjo, avant les Trois Accords, a livré une prestation très électrique, avec ses quatre ­musiciens, lançant le tout avec Illégal.  

  Ça chante avec les Trois Accords

«En tant qu’ancienne résidante de Saint-Irénée, je vous connais par cœur. On va rocker la place», a-t-elle annoncé. Et c’est ce qu’elle a fait, pigeant dans les titres de Corbeau et de sa carrière solo.  

 Une prestation avec tous les incontournables et qui démontre qu’elle est encore capable de brasser la cage. En voilà une qui ne fait pas du tout son âge. 

 Quelques minutes plus tard, les Trois Accords ont saisi la balle au bond pour livrer une solide prestation devant un public en feu.

Accompagnés par la percussionniste Mélissa Lavergne, Simon Proulx, Alexandre Parr, Pierre-Luc Boisvert et Charles Dubreuil, les Trois Accords ont amené la fête à un autre niveau.

Le site était rempli et une grande majorité des gens reprenaient en cœur, avec force, les hymnes fédérateurs de la formation originaire de Drummondville.

Ça chantait en s’il vous plait sur les Grand Champion, J’aime ta grand-mère, Dans mon corps, Elle s’appelait Serge, Loin d’ici, Saskatchewan, Hawaïenne et autres. Une superbe communion et une prestation de feu.

La belle énergie de Sarahmée

Sarahmée, qui a participé à la prestation surprise sur la rue Saint-Jean-Baptiste, a vécu un super moment.  

«Vendredi, j’ai chanté dans un autobus à 50 degrés avec 60 personnes. C’est mon premier Festif! et j’ai adoré. Les gens embarquent et connaissent mes chansons», a-t-elle lancé, à la fin de cette courte prestation.  

 C’était beau de la voir faire une accolade à Marjo, sur la banquette arrière de la voiture, à la fin de son tour de chant.  

«Ce moment est quelque chose d’impensable. Je n’aurais jamais pu imaginer ça. Lorsqu’on m’a proposé cette idée, j’ai accepté. Qui refuserait ça?» a-t-elle laissé tomber.