/24m/city
Navigation

Ahuntsic-Cartierville: encore cinq ans à vivre dans les crevasses

Ahuntsic-Cartierville: encore cinq ans à vivre dans les crevasses
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | L'état de la chaussée à proximité de l'école Fernand-Seguin, dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, est dans un tel état qu'il est impossible pour les automobilistes de se stationner en bordure de l'avenue Millen sans avoir les roues accotées dans les nombreuses crevasses.

Alors que les citoyens voient les nids-de-poule se multiplier depuis deux ans, l'arrondissement pourrait attendre encore cinq ans avant d'effectuer la réfection du tronçon de cette avenue entre les rues Sauvé et Sauriol Est.

«Je n'emprunte plus [les rues] Fleury et Sauriol avec mon auto», s'exclame Marc-André Fortier. Il explique choisir son parcours en fonction de l'état des rues.

Ahuntsic-Cartierville: encore cinq ans à vivre dans les crevasses
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Une résidente raconte que la carrosserie arrière de son véhicule a été écorchée alors ce dernier était stationné en bordure de l'avenue Millen. «Je crois que l'auto derrière moi a voulu se donner une poussée pour sortir du cratère», estime-t-elle en pointant l'endroit où s'est produit l'incident la semaine dernière. La présence des nombreux cratères sur la chaussée en serait la cause.

Plusieurs automobiles étaient garées où s'est produit l'accrochage en bordure de l'avenue Millen mercredi après-midi lors du passage du «24 Heures».

«Je préfère payer une fois et demie plus cher et avoir une belle rue pendant 10 ans que payer pour le pavage aux deux ans [avec] le plus bas soumissionnaire», explique Serge Trudel, résident de ce secteur d'Ahuntsic-Cartierville.

Ahuntsic-Cartierville: encore cinq ans à vivre dans les crevasses
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

30 millions $

Questionné sur l'échéancier de réparation des rues, l'arrondissement mentionne que le calendrier des travaux est conçu à la suite d'analyse des indices de dégradation des chaussées sur son territoire. «Le tronçon situé sur l'avenue Millen, entre Sauvé et Sauriol figure dans la planification des travaux à venir d'ici cinq ans», explique la chargée de communication de l'arrondissement, Michèle Blais. Cette dernière ajoute que «30 millions $ sont investis en 2019 dans la réfection de ses rues tandis que la ville centre réalise pour 65 millions $ de travaux».

La Société de transport de Montréal a par ailleurs investi une somme de 25 millions $ en 2019-2020 pour le projet de Service rapide par bus (SRB).