/sports/hockey
Navigation

«J’aimerais rester à St. Louis» – Pat Maroon

«J’aimerais rester à St. Louis» – Pat Maroon
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Natif de St. Louis, Pat Maroon aimerait évidemment tenter de défendre le premier titre de l’histoire des Blues la saison prochaine, mais en tant que joueur autonome sans compensation, il ne rejette pas l’idée d’évoluer sous d’autres cieux.

«J’aimerais rester à St. Louis, a affirmé l’attaquant de 31 ans au site de la Ligue nationale de hockey [LNH]. J’ai eu des discussions avec Doug [Armstrong, le directeur général des Blues], mais c’est difficile en ce moment. Il y a plusieurs joueurs autonomes avec compensation et tout le monde cherche sa valeur. Le plafond salarial n’a pas tellement augmenté.»

L’attaquant québécois Samuel Blais (1 an, 850 000$) et le gardien Jordan Binnington (2 ans, 8,8 M$), qui étaient joueurs autonomes avec compensation, ont notamment paraphé de nouvelles ententes dans les dernières semaines. Les attaquants Ivan Barbashev et Oskar Sundqvist ainsi que le défenseur Joel Edmundson sont, quant à eux, toujours sans contrat.

Prêt à tout

Même s’il n’est pas le joueur le plus productif offensivement, Maroon considère qu’il aurait sa place dans la majorité des équipes de la LNH.

«Je suis prêt à jouer pour n’importe quelle équipe qui veut de moi, a-t-il lancé. Je suis le genre de gars qu’une équipe serait contente d’avoir dans son vestiaire, un bon vétéran. Je ne suis pas du genre à me vanter, mais je crois que j’ai fait un bon travail pour créer des liens dans une équipe.»

«J’ai encore beaucoup de choses à offrir, a-t-il ajouté. Je peux encore donner trois bonnes années à une équipe.»

Pendant le parcours éliminatoire qui a mené à la conquête de la coupe Stanley des Blues, Maroon a amassé sept points, dont trois buts, en 26 sorties. Il a obtenu 10 filets et 18 mentions d’aide pour 28 points en saison régulière.