/sports/racing
Navigation

Tour de l’Abitibi : Michael Garrison imprenable

Michael Garrison
Photo COURTOISIE VINCENT DROUIN Michael Garrison

Coup d'oeil sur cet article

L’Américain Michael Garrison (Landis Trek Team) a été couronné au Tour de l’Abitibi au terme de la septième étape, qui a été remportée par son compatriote Gianni Lamperti (Équipe des États-Unis), dimanche après-midi.

Garrison a conclu la 51e édition du tour cycliste en 15 h 37 min 52 s, soit 28 secondes devant l’Américain Matthew Riccitello (Lux-Strading p/b Specialized).

Le cycliste de 18 ans s’est emparé du maillot brun de meneur après avoir remporté la première étape. Il a renforcé son emprise sur le sommet du classement tout au long du tour, au cours duquel il a également gagné la troisième étape.

L’an dernier, Garrison avait terminé troisième au classement général.

Le Québécois Lukas Carreau (Équipe du Québec) a conclu le tour au troisième rang, à 1 minute 29 secondes du vainqueur.

Pour sa part, le Canadien Jacob Rubuliak (TaG Cycling RT) s’est classé quatrième, à 1 minute 44 secondes de Garrison.

Gianni Lamperti, héros du jour

C’est toutefois Gianni Lamperti qui a remporté la septième et dernière étape. L’Américain de 18 ans a franchi les 118,7 kilomètres entre La Sarre et Rouyn-Noranda en 2 h 34 min 55 s. Il a traversé la ligne d’arrivée cinq secondes avant le peloton, qui comprenait 65 coureurs.

Son frère Luke (Équipe des États-Unis), âgé de 17 ans, a été le troisième à rallier l’arrivée, tout juste derrière le Canadien Riley Pickrell (Équipe Canada).

Vainqueur des deuxième et sixième étapes, l’Américain Lucas Bourgoyne a cette fois terminé au quatrième rang.