/news/currentevents
Navigation

Accusé d’inceste sur sa fille et sa petite-fille

Coup d'oeil sur cet article

Un grand-père accusé d’inceste sur sa fille et sa petite-fille leur aurait fait vivre un cauchemar pendant plusieurs années, après que la jeune femme l’a retrouvé sur les réseaux sociaux.

« Au début, tout allait bien, jusqu’à ce que tout dégénère [...] quand les abus ont commencé, a relaté lundi avec difficulté la fille de l’accusé, qui subit son procès cette semaine au palais de justice de Saint-Jérôme. Il disait que si je l’envoyais en dedans pour ça, il viendrait me chercher pour me tuer [en sortant], qu’il me mettrait un contrat sur la tête. »

En raison d’un interdit de publication, il est impossible de dévoiler l’identité des deux victimes et de l’accusé dans cette sordide affaire. L’homme de 54 ans des Laurentides fait face à une kyrielle d’accusations de nature sexuelle, notamment inceste, attouchements sur une mineure, agressions sexuelles, incitation à des contacts sexuels et menaces pour en obtenir. Il est aussi accusé de voies de fait, voies de fait armées, menaces de mort et harcèlement envers sa fille.

Paravent

La trentenaire a livré un témoignage troublant lundi sur les sévices qu’elle aurait subis. Elle a fait son récit derrière un paravent afin de ne pas voir son père.

Elle a raconté qu’ils se sont retrouvés en 2010 sur Facebook. Après plusieurs rencontres, ils ont convenu d’habiter ensemble.

Les abus auraient débuté en janvier 2011 et se produisaient de une à deux fois par mois. Ils se seraient poursuivis jusqu’en 2018, lorsqu’elle a décidé de cesser de vivre avec lui. Elle n’était pas au courant que sa fille aurait aussi été agressée durant leur cohabitation, selon son témoignage.

« C’était des crises constantes, affirme-t-elle. Il se fâchait chaque fois [que je refusais], finalement je finissais par laisser aller. Il criait et je me ramassais quasiment en petite boule à terre. Il m’emmenait dans la chambre [pour des relations complètes]. »

Violence

« Il disait : “C’est un secret, on va le garder” », a révélé la jeune femme.

Or, plus les années avançaient, plus son père, consommateur d’alcool, de cocaïne et de speed, aurait été violent, a-t-elle dit.

« Les crises sont devenues encore plus intenses. Il m’a pris à la gorge, il m’a levée de terre, il m’a pris par les jambes du divan, je suis tombée sur le dos et il m’a traînée au travers du salon pour me mettre dehors, il m’a menacée avec un couteau », a-t-elle énuméré.

La petite-fille a commencé son témoignage lundi par visioconférence et à huis clos. Elle doit le poursuivre mardi. Lorsqu’il a entendu sa voix, l’accusé a fondu en larmes. Elle avait 7 ans lorsque les agressions auraient commencé.

– Avec Christian Plouffe