/news/currentevents
Navigation

Jusqu'à une heure d'attente à un feu de circulation!

Coup d'oeil sur cet article

La patience des automobilistes a été mise à rude épreuve sur la route 132 dans le secteur de Trois-Pistoles au cours des derniers jours, en raison des feux de circulation qui n’ont pas été efficaces avec le fort volume de véhicules.

Les feux sont opérationnels depuis le printemps dernier et, depuis, le ministère des Transports a effectué des modifications à la programmation qui ont permis d’améliorer la situation.

Cependant, lorsque le débit de véhicule est supérieur à la normale, comme ce qui fut le cas pour la première fin de semaine des vacances de la construction, le temps d’attente est plus élevé qu’à l’habitude.

En fin de semaine, le bouchon de circulation s’étendait sur plusieurs kilomètres et certains automobilistes ont dû patienter pendant une heure avant de traverser l’intersection.

Le ministère des Transports a tenté de diminuer le temps d’attente en dépêchant un signaleur sur place.

Le MTQ affirme aussi que de nombreux véhicules tentaient d’effectuer un virage à gauche à l’intersection, ce qui ralentissait davantage le trafic. Le ministère pourrait interdire les virages à gauche à ce feu de circulation si la situation se reproduit.

Le député péquiste de Rimouski, Harold Lebel, déplore la situation, et craint que cette circonstance nuise à l’industrie touristique.

Il croit que l’on doit trouver une solution pour diminuer le temps d’attente.

Le prolongement de l’autoroute 20 serait, selon lui, une solution, mais le projet n’est plus au plan québécois des infrastructures. Il critique le gouvernement Legault qui a décidé de concentrer les effectifs et les budgets de la région sur l’autoroute 85.

«Je ne comprends pas où elle s’est prise, cette décision régionale là, et pourquoi nous autres, dans le Bas-Saint-Laurent, il faudrait avoir un projet, pendant qu’à Québec, à Montréal on multiplie les projets.»