/sports/hockey
Navigation

Le DG des Flyers fier de sa besogne

2015 Hockey Hall Of Fame Induction - Red Carpet
Photo d'archives, AFP Chuck Fletcher

Coup d'oeil sur cet article

À la place de se tourner vers le marché des joueurs autonomes cet été, le Directeur général des Flyers de Philadelphie, Chuck Fletcher, a préféré réglé les problèmes de sa formation via des transactions.

Avant le 1er juillet, le dirigeant de 52 ans a fait l’acquisition du joueur de centre Kevin Hayes et des défenseurs Matt Niskanen et Justin Braun. Il a également donné un nouveau contrat au gardien Brian Elliott.

«Nous sentions que nos priorités devaient être d’ajouter un joueur de centre pour notre deuxième trio, des défenseurs de qualité et un gardien capable de jouer avec Carter Hart, a dit Fletcher au site internet de la Ligue nationale de hockey (LNH). Dans un marché où il n’y avait pas beaucoup de joueurs, nous sentions qu’il était plus intelligent de prendre de l’avance et obtenir les joueurs que nous désirions.»

Parmi ces acquisitions, celle de Hayes sort du lot. Les Flyers ont obtenu ses droits des Jets de Winnipeg, le 3 juin, en retour d’un choix de cinquième tour en 2019. Une quinzaine de jours plus tard, ils lui ont fait signer une lucrative entente de sept ans et d’une valeur totale de 50 millions $.

Malgré ce fort salaire sur une longue période, Fletcher est convaincu que Hayes était la pièce manquante.

«Il remplit plusieurs de nos besoins, a dit le DG. Nous aimons son gabarit [6 pi 5 po, 216 lb]. Nous aimons ses habilités et sa façon de jouer dans les trois zones. Nous aimons également son âge (27 ans). Il arrive dans les meilleures années de sa carrière. Comme joueur de centre, il évolue à une position névralgique. Nous pensons qu’il complète parfaitement notre groupe d’attaquants.»

Les Flyers ont été exclus des séries éliminatoires quatre fois à ses sept dernières campagnes. Ils ont également été éliminés dès le premier tour à chaque fois qu’ils ont atteint la danse printanière lors de cette période. Reste maintenant à voir si le travail effectué par Fletcher peut changer la donne en Pennsylvanie.