/lifestyle/psycho
Navigation

Lumière sur un fléau social

Marie-France Hirigoyen
Photo courtoisie, Pauline Le Goff Marie-France Hirigoyen

Coup d'oeil sur cet article

Se basant sur de nombreuses études de cas, la psychiatre française Marie-France Hirigoyen lève le voile sur un ­phénomène complexe et déstabilisant – voire détestable – de la société contemporaine, le narcissisme pathologique. Elle les démasque dans son nouveau livre, Les Narcisse.

La psychiatre explique, dans cet ouvrage grand public, comment différencier le narcissisme sain, qui permet d’avoir confiance en soi et de s’affirmer, et le narcissisme pathologique, qui consiste à se mettre en avant aux dépens des autres.

Grâce à la mondialisation et aux réseaux sociaux, entre autres, ces Narcisse qu’elle décrit sont en voie d’infester la planète. À quoi les reconnaît-on ? « Le narcissisme pathologique, c’est un trouble de la personnalité qui provient d’une incapacité à réguler son estime de soi, explique-t-elle en entrevue. Derrière une mégalomanie apparente et l’arrogance de la personne se cache une fragilité de l’estime de soi. »

Ces individus sont obligés d’en rajouter, de se mettre encore plus en avant. « Ils ont conscience qu’ils ne sont pas ce qu’ils devraient être. Ils ont besoin, en permanence, de chercher l’approbation dans le regard de l’autre pour s’estimer eux-mêmes. Donc ils passent leur temps à se comparer aux autres et ils considèrent toute inégalité comme un échec ­personnel. »

Connus ou pas

Les Narcisse sont-ils seulement des gens connus, très médiatisés, ou les retrouve-t-on aussi dans l’entourage de tout un chacun ? « Des Narcisse, il y en a partout, à tous les niveaux. Dans les réseaux sociaux, dans les médias, on voit les plus narcissiques. Un Narcisse pathologique va aller beaucoup plus vers des métiers ou des activités où on va le voir : la politique, les médias, le showbiz, les métiers de l’image, les financiers au premier plan ou les avocats qui traitent des affaires particulièrement prestigieuses. »

Mais on en retrouve un peu partout. « Ça peut être un collègue de travail qui va se mettre en permanence en avant et qui va dévaloriser les autres pour être au premier plan. C’est aussi celui qui raconte ses exploits, le séducteur qui va baratiner et réussir à se donner une bonne image pour pouvoir séduire. »

Plusieurs types

Il y a plusieurs formes de narcissismes pathologiques. Il y a des Narcisse grandioses – « type Donald Trump », dit-elle à titre d’exemple – qui donnent l’impression d’être égocentriques en permanence, « cachent leur sentiment inconscient d’infériorité derrière de l’arrogance, une aisance de façade ».

Il y a ensuite des Narcisse vulnérables, qui ont plus ou moins conscience qu’ils ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions. « Ils sont hypersensibles à la critique et se sentent incompris. » Il y a aussi parmi eux ceux qui sont plus sensitifs, et qui peuvent avoir des réactions violentes s’ils ont le sentiment d’avoir été humiliés.

Les pervers narcissiques sont « des individus extrêmement dangereux, appuie-t-elle, parce que leur mégalomanie n’est pas apparente. Ils sont plus stratèges­­­ ».

Peuvent-ils changer ?

Est-ce qu’un Narcisse peut guérir, changer sa façon de faire, ou si c’est peine ­perdue ? « Une des chances qu’ils peuvent avoir, c’est de ­tomber de leur piédestal et d’être obligés de se remettre ­totalement en question », note la ­psychiatre.

« Au fond, ce sont des ­personnes qui sont des enfants gâtés qui n’ont pas de limites et qui pensent que, parce qu’ils ont réussi quelque chose ou parce qu’ils sont au premier plan, ils peuvent tout se permettre. »

D’où l’importance, ajoute-t-elle, de ne pas éduquer les ­enfants dans ce registre, « c’est-à-dire de ne pas les élever dans la toute-puissance, de leur mettre des limites, de ne pas en faire des enfants-rois à qui on permet tout. »

  • Marie-France ­Hirigoyen est ­psychiatre, psychanalyste et ­victimologue.
  • Elle s’est spécialisée dans l’étude de toutes les formes de violences et a écrit plusieurs best-sellers, notamment Le Harcèlement moral, publié en 1998.
  • Son site web : mariefrance-hirigoyen.com

EXTRAIT

« Il est évident, même pour un non-­professionnel, qu’il y a quelque chose qui cloche chez Donald Trump. Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’est le narcissisme ­pathologique, le président des États-Unis élu en ­novembre 2016, avec sa ­vantardise, son ­comportement extraverti, son manque complet ­d’inhibition et d’empathie, en est un exemple caricatural. »

– Marie-France Hirigoyen, Les Narcisse