/sports/football
Navigation

Odell Beckham fils écorche les Giants

New York Giants v Cleveland Browns
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Depuis son arrivée dans la NFL en 2014, Odell Beckham fils était l'un des rares joueurs électrisants des Giants de New York. C’est pourquoi il considère comme une claque au visage l’échange qui l’a fait passer aux Browns de Cleveland, en mars dernier.

«Ma première réaction n’a pas été d’être déçu. J’ai senti qu’on me manquait de respect, a-t-il reconnu, dans une longue entrevue accordée au magazine GQ. Après tout ce que j’avais fait pour eux.»

«Je vais être honnête. Cette équipe n’a pas été bonne au cours des six dernières années. Un point c’est tout, a-t-il ajouté. Même l’année où nous avons participé aux séries [pendant la saison 2016] et que tout le monde parlait de ceci ou cela. Je ne m’en cache pas, je n’ai pas connu un bon match éliminatoire. Mais je n’ai eu que sept passes lancées dans ma direction. Je suis censé être le receveur numéro un. Nous avons perdu [contre les Packers de Green Bay]. »

«Je considère qu’on m’a manqué de respect, car je sens que j’étais la raison principale qui expliquait pourquoi la marque de commerce [des Giants] était toujours vivante. Ils avaient une fiche de 5-11 et ils avaient encore des matchs aux heures de grande écoute. Pourquoi? Parce que les gens veulent le spectacle. Tu veux me voir jouer. Je ne dis pas que c’est juste à cause de moi, mais soyons honnêtes. C’est la raison pourquoi ils avaient encore ces matchs.»

Gettleman et Shurmur critiqués

Beckham fils a aussi critiqué le directeur général Dave Gettleman et l’entraîneur-chef Pat Shurmur.

«Il [Gettleman] n’a pas été assez courageux pour s’asseoir avec moi face à face et me dire ce qui se passait», a-t-il expliqué.

Le receveur étoile était à Paris quand il a reçu le coup de fil qui lui apprenait qu’il était échangé.

«Recevoir cet appel et ensuite recevoir un message texte de ton entraîneur qui dit "J’ai entendu la nouvelle." Ah oui, tu as entendu la nouvelle? C’est arrivé à cause de toi. C’est à cause de toi que je suis parti.»

Cela dit, après cinq campagnes à New York, Beckham fils était prêt à changer d’adresse.

«J’étais cependant excité à l’idée d’avoir un nouveau départ. Honnêtement, j’avais prié pour un changement avant la dernière saison.»

En plus de retrouver son bon ami Jarvis Landry avec les Browns, Beckham fils se joint à une jeune équipe menée par un quart-arrière prometteur en Baker Mayfield. Après des années de futilité à Cleveland, l’arrivée d’un receveur explosif comme Beckham fils permettra peut-être aux Browns de goûter aux séries pour la première fois depuis 2002.