/news/currentevents
Navigation

Un pêcheur sauvé de la noyade par cet acteur

Daniel Thomas vient à la rescousse d’un homme dans la rivière Jacques-Cartier

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-GABRIEL-DE-VALCARTIER | Un jeune homme qui pêchait dans la rivière Jacques-Cartier est passé bien près d’y laisser sa vie, dimanche, n’eût été le geste héroïque du comédien Daniel Thomas qui s’est porté à son secours pour le sortir de l’eau.

Ce qui devait être une paisible journée de retraite en nature s’est subitement transformé en un des moments les plus intenses de la vie de l’artiste et de Jonathan Fontaine, 21 ans.

Jonathan Fontaine, 21 ans, sauvé des eaux par le comédien Daniel Thomas
Photo courtoisie
Jonathan Fontaine, 21 ans, sauvé des eaux par le comédien Daniel Thomas

Daniel Thomas et le jeune homme profitaient chacun de leur côté des atours de la rivière, à Saint-Gabriel-de-Valcartier, l’un pour s’y baigner en pleine chaleur et l’autre pour y taquiner le poisson en compagnie de quelques amis.

Le début d’après-midi ensoleillé a complètement changé d’allure quand le groupe d’amis s’est avancé sur le lit de la rivière afin d’avoir un meilleur emplacement pour pêcher. C’est à ce moment qu’une pente abrupte les a pris de court.

Si deux comparses ont été en mesure de revenir sur leurs pas, Jonathan Fontaine est resté pris dans sa fâcheuse position, coulant sous le poids de son équipement de pêche et de son linge mouillé.

«Aidez-moi! À l’aide!» a alors entendu le comédien de 46 ans, connu pour ses rôles dans près d’une vingtaine de téléromans depuis les années 1990.

Un cri «viscéral», a révélé l’acteur quelques heures plus tard, après qu’une résidente voisine du lieu de baignade eut contacté Le Journal pour relater l’incident et inciter à la prudence sur la rivière.

«Il était gris-vert»

L’acteur se trouvait à une cinquantaine de mètres du jeune homme quand il a entendu un deuxième appel à l’aide. Il a pris ses jambes à son cou, sortant brièvement de l’eau pour empoigner une veste de flottaison sur le rivage.

«Une fois à une certaine distance, j’ai lancé la ceinture. Il s’est mis à me remercier et je l’ai ramené à la rive. Ce qui était impressionnant et qui m’a fait réaliser qu’il ne niaisait pas, c’était son teint. Il était gris-vert. C’était troublant, je n’avais jamais vu ça. Il m’a dit qu’il était rendu au point où il pensait qu’il allait mourir», relate Daniel Thomas.

Jonathan Fontaine (à gauche) discute avec Daniel Thomas (de dos) dans l’instant suivant son sauvetage.
Photo courtoisie
Jonathan Fontaine (à gauche) discute avec Daniel Thomas (de dos) dans l’instant suivant son sauvetage.

«Quand on a touché terre, ç’a été un moment très émouvant. On s’est levé, il m’a pris et on est resté deux minutes dans nos bras», témoigne-t-il, encore sous l’adrénaline du moment.

Ancien sauveteur

Le jeune homme de 21 ans a préféré ne pas commenter, mais a fait part de toute sa gratitude envers le comédien lorsque joint par Le Journal. Chanceux, s’il l’a été, puisqu’il se trouvait à quelques pas de distance de Thomas, qui a travaillé comme sauveteur durant plusieurs années à la fin de son adolescence.

«Il fallait peut-être que j’y sois. [...] Tout mon bagage de sauveteur m’est revenu instinctivement. N’importe qui peut sauver quelqu’un, mais on ne sait jamais comment la personne mal prise va réagir», rappelle Daniel Thomas.

— Avec la collaboration de Jean-Nicolas Blanchet