/sports/hockey
Navigation

Dossier Marner: John Tavares n’est pas inquiet

Dossier Marner: John Tavares n’est pas inquiet
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Si les partisans des Maple Leafs de Toronto ont très hâte que Mitchell Marner et leur équipe favorite s’entendent sur les termes d’un nouveau contrat, John Tavares, lui, n’est pas inquiet, même si les négociations s’éternisent un peu.

«Tu dois le respecter et respecter ce qu’il traverse en ce moment, a dit le joueur de centre à propos de son coéquipier, au site de la Ligue nationale de hockey. Je me souviens des négociations pour mon deuxième contrat [avec les Islanders de New York]. Elles avaient aussi été un peu longues.»

Marner, qui est joueur autonome avec compensation, a été le meilleur pointeur des Leafs en 2018-2019 avec 94 points, six de plus que Tavares. Il espère probablement obtenir un salaire d’environ 11 millions $ par saison, à l’image de Tavares et d’Auston Matthews, l’autre vedette offensive à Toronto.

«La chose la plus importante est que les deux parties ont le même objectif : que Mitch soit de retour à Toronto, a indiqué Tavares. J’essaie de ne pas trop m’inquiéter, mais il [Marner] est évidemment un joueur et une personne importante pour cette équipe.»

Tavares et Marner ont joué ensemble pendant la majorité de la campagne. Un duo qui a donné des maux de tête aux équipes adverses. Sans surprise, Tavares aimerait que l’expérience se poursuive.

«La façon dont il joue et ses aptitudes parlent d’elles-mêmes, a dit Tavares. J’ai senti que nous nous sommes aidés l’un et l’autre et Zach Hyman a aussi eu un gros mot à dire dans nos succès. Ce serait amusant de bâtir là-dessus et essayer d’amener notre niveau de jeu à un niveau supérieur.»

Bienvenu Tyson

Même si les Leafs ont dû se départir de Nazem Kadri pour faire son acquisition, Tavares a bien hâte de partager la glace avec l’ancien défenseur de l’Avalanche du Colorado Tyson Barrie.

«Il a un style de jeu tellement dynamique. Il est un excellent patineur et il bouge bien la rondelle, a expliqué l’attaquant de 28 ans. [...] Le connaissant comme personne, je sais aussi qu’il s’intégrera bien dans notre vestiaire.»

Tavares était toutefois triste de dire au revoir à Kadri.

«Je crois que nous allons surtout nous ennuyer de sa fougue et de son énergie, a-t-il reconnu. Il était très apprécié dans le vestiaire et il était évidemment très talentueux. Pour obtenir des joueurs de la trempe de Tyson et Alexander Kerfoot, tu dois laisser partir des joueurs de qualité.»