/news/politics
Navigation

Jody Wilson-Raybould lancera un livre en septembre

Jody Wilson-Raybould lancera un livre en septembre
Photo Agence QMI, MATTHEW USHERWOOD

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – L’ancienne ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould, l’une des actrices principales de l’affaire SNC-Lavalin, lancera un livre à l’automne prochain, quelques semaines à peine avant les élections générales.

Where I Stand: Rebuilding Indigenous Nations for a Stronger Canada paraîtra en librairie le 20 septembre prochain.

La maison d’édition UBC Press précise que ce livre portera essentiellement sur la reconnaissance des droits des Autochtones et le processus de réconciliation.

«Dans ce livre percutant, Jody Wilson-Raybould s’appuie sur ses discours et d’autres écrits pour plaider que la véritable réconciliation se produira que lorsque le Canada ira au-delà du déni, qu’il reconnaîtra les droits des peuples autochtones et qu’il remplacera la Loi sur les Indiens», est-il mentionné dans le communiqué de presse envoyé mardi.

Jody Wilson-Raybould, qui tente de se faire réélire comme députée indépendante après avoir été exclue du caucus libéral, souhaite aussi s’attaquer à «l’héritage colonial du Canada» afin de repartir sur de meilleurs fondements.

Sa maison d’édition n'indique toutefois pas si la première ministre de la Justice d’origine autochtone dans l’histoire du Canada, députée de Vancouver Granville, en Colombie-Britannique, reviendra sur l’affaire SNC-Lavalin dans son essai.

En février dernier, Jody Wilson-Raybould avait soutenu dans un témoignage-choc devant le comité parlementaire de la Justice avoir subi des pressions indues de la part de l’entourage du premier ministre afin qu’elle intervienne en la faveur d’une entente à l’amiable avec le géant québécois de l’ingénierie. Une telle entente, appelée accord de réparation, éviterait à la firme de subir un procès criminel pour fraude et corruption.

L’affaire SNC-Lavalin a provoqué la démission du conseiller principal et ami personnel de Justin Trudeau, Gerald Butts et le départ à la retraite du numéro un de la fonction publique Michael Wernick. CBC News révélait dimanche que M. Butts reprendrait du service en jouant un rôle la campagne de réélection du Parti libéral du Canada.

Quant à Jody Wilson-Raybould, elle a démissionné de son poste de ministre des Anciens Combattants, auquel elle avait été rétrogradée. Celle qui occupait les fonctions de présidente du Conseil du Trésor, Jane Philpott, lui a emboîté le pas. Toutes deux ont été exclues du caucus libéral en avril et tentent de se faire réélire comme députées indépendantes.