/news/currentevents
Navigation

Agression présumée d’une fillette de 9 ans dans un McDo: Dégarie-Giroux apte à comparaître

Agression présumée d’une fillette de 9 ans dans un McDo: Dégarie-Giroux apte à comparaître
TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

GRANBY – Arrêté il y a 10 jours pour une troublante affaire d’agression sexuelle sur une fillette à Granby, Christopher Dégarie-Giroux a été déclaré apte à comparaître au terme de son évaluation psychiatrique.

La décision a été rendue jeudi midi au palais de justice de Granby par la juge Julie Beauchesne.

Le séjour en prison du suspect de 22 ans va toutefois se prolonger puisqu’il demeure détenu, la poursuite s’étant opposée fermement à sa remise en liberté.

Le jeune homme est accusé d’agression sexuelle, de contacts sexuels, de non-respect des conditions et de non-respect d’une ordonnance des tribunaux l’empêchant d’être en présence de mineurs âgés de moins de 16 ans.

Or, en fin de soirée le 15 juillet, Dégarie-Giroux aurait agressé une fillette âgée d’à peine 9 ans dans les toilettes du restaurant McDonald de la Place de la Gare à Granby.

Inquiet de l’absence prolongée de son enfant, le père a surpris l’accusé en flagrant délit.

Il y a 14 mois, soit en mai 2018, à Longueuil, le suspect atteint de déficience intellectuelle avait été condamné à 90 jours discontinus d’emprisonnement pour un crime semblable sur un autre enfant.

Son nom avait alors été inscrit au Registre national des délinquants sexuels. En raison de son profil, Me Valérie Simard-Croteau s’oppose à ce qu’il puisse bénéficier d’une quelconque forme de liberté.

«Je pense que la réhabilitation est encore bien loin dans son cas, c’est une question de sécurité pour la victime, le public, mais aussi de crédibilité. Étant donné son profil, la société verrait d’un très mauvais œil qu’il soit remis en liberté», a dit Me Simard-Croteau.

Au moment des événements, l’accusé était hébergé dans un foyer d’accueil du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle Montérégie-Est.

Ce qu’il y a d’étonnant compte tenu de son passé, c’est que Dégarie-Giroux demeurait à quatre minutes de marche d’une école primaire, l’école Saint-Jean.

Christopher Dégarie-Giroux a repris le chemin de la prison après sa brève comparution; il doit revenir devant le Tribunal le 8 août. C’est à ce moment que son avocate fera part des intentions de son client pour la suite des procédures.