/news/currentevents
Navigation

Deux touristes pris pour les meurtriers de la Colombie-Britannique à Québec

Les deux hommes ont été interpellés dans une voiture immatriculée au Maryland après un appel du public

Deux touristes pris pour les meurtriers de la Colombie-Britannique à Québec
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

Deux touristes originaires du Maryland ont vécu toute une mésaventure quand plusieurs policiers les ont interpellés jeudi sur l’autoroute Laurentienne après avoir reçu une information voulant qu’ils puissent être les deux suspects recherchés pour des meurtres en Colombie-Britannique. 

Les deux hommes ont été interceptés par des policiers de la Ville de Québec et de la SQ sur l’autoroute Laurentienne, entre les sorties de la Faune et Jean-Talon, vers 10h15. 

C’est une information du public qui a lancé les policiers sur leur piste. 

«Un citoyen a communiqué avec le 911 pour rapporter que deux individus qui ressemblaient aux suspects recherchés dans les dossiers de meurtre en Colombie-Britannique se déplaçaient à bord d’un Honda Fit blanc immatriculé au Maryland», explique David Poitras, porte-parole au SPVQ. 

Deux touristes pris pour les meurtriers de la Colombie-Britannique à Québec
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Intervention à haut risque 

Les deux hommes recherchés, Kam McLeod et Bryer Schmegelsky, étant décrits comme armés et dangereux, les policiers ont dû prendre des précautions supplémentaires. 

«Les policiers ont localisé le véhicule et ont procédé à une interception à haut risque», rapporte M. Poitras, refusant de donner plus de détails sur la façon de procéder des agents dans de telles situations. 

«On ne peut pas entrer dans les détails, puisque ça révèle des stratégies d’intervention, mais c’est une intervention où l’on avait des raisons de croire que les occupants représentaient un risque pour les policiers.» 

Comme les deux personnes à bord du véhicule collaboraient avec eux, les agents ont pu les relâcher après quelques vérifications. 

«Ils ont été interpellés, ont bien écouté les commandes des policiers et, une fois que l’absence de danger a été confirmée, on a pu constater que les deux personnes n’étaient pas liées, de près ou de loin, aux événements de la Colombie-Britannique», indique M. Poitras. 

Les deux meurtriers présumés courent donc toujours, et les deux hommes interceptés jeudi auront toute une anecdote de voyage à raconter. 

Deux touristes pris pour les meurtriers de la Colombie-Britannique à Québec
Photo AFP