/news/green
Navigation

Il fera très chaud à Montréal cette fin de semaine

Coup d'oeil sur cet article

Le sud du Québec pourrait aussi connaître un nouvel épisode de canicule cette fin de semaine alors que les températures devraient dépasser la barre des 30 degrés pendant quatre jours consécutifs.  

Les Laurentides, l’Estrie, l’Outaouais, la Montérégie, et même la Mauricie et la région de Québec devraient connaître du temps chaud, particulièrement samedi et dimanche, explique le météorologiste à Environnement Canada André Cantin.   

« L’humidité va être graduellement à la hausse, mais on n’atteindra pas des températures étouffantes de 40 degrés », précise-t-il.   

Probabilité de pluie  

Pour parler d’une « canicule », les températures doivent dépasser les 30 °C pendant trois jours consécutifs.   

Ce sera vraisemblablement le cas à Montréal, où le thermomètre devrait indiquer 31 °C vendredi, 32 °C samedi et 30 °C dimanche et lundi. En comptant le facteur humidex, la température ressentie devrait se situer entre 35 et 38 °C.   

La seule exception serait samedi, alors que l’on pourrait connaître de courtes pointes à 40 °C, indique André Cantin.   

Mais avec 40 % de probabilité d’averses dimanche, les températures pourraient ne pas atteindre la barre des 30 degrés, avertit son collègue météorologiste Antoine Petit, ce qui signifierait qu’il ne s’agirait pas d’une canicule.   

Pour le reste de la fin de semaine, le soleil devrait être au rendez-vous.   

Moins chaud que l’an passé  

La barre des 30 °C devrait tout de même avoir été atteinte à 11 reprises ce mois-ci, selon les prévisions d’Environnement Canada, tout comme cela avait été le cas en juillet 2018.   

Mais vous ne rêvez pas si vous trouvez qu’il fait moins chaud cette année que l’an dernier alors que le thermomètre avait indiqué jusqu’à 38 °C durant un long épisode caniculaire de sept jours.   

Cette situation s’explique principalement par la direction des vents qui, lorsqu’ils proviennent du sud, transportent davantage d’humidité que lorsqu’ils viennent du nord.   

« L’humidité se construit lorsqu’on a une persistance des vents du sud, du sud-ouest, ce qui a été le cas l’été dernier. Cette année, on a plutôt des vents qui vont osciller entre le sud et le nord », explique M. Cantin.    

 ► Pour consulter la météo, cliquez ici.  

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.