/qubradio
Navigation

Dany Laferrière: «Je vais être meilleur dessinateur qu’écrivain»

Coup d'oeil sur cet article

 Dany Laferrière s’est ouvert au sujet de sa passion pour le dessin en entrevue à l’émission matinale de QUB radio, vendredi. 

 C’est après que l’animateur Maka Kotto lui eut demandé son secret pour encore avoir l’air si jeune du haut de ses 66 ans que Dany Laferrière s’est livré au sujet de l’illustration. 

 «Le secret? Faire constamment quelque chose qu’on aime. J’aimais faire des petites fleurs, j’y trouvais mon plaisir et à un moment donné j’ai compris que c’est l’idée de mettre des couleurs sur des dessins qui me plaisait», a raconté l’écrivain. 

 C’est une activité qui apportait tellement de plaisir au membre de l’Académie française qu’il voulait l’intégrer à un de ses livres. C’est pour cette raison qu’il a signé l’an dernier le roman dessiné Autoportrait de Paris avec chat, un bouquin grand format entièrement écrit et dessiné à la main. 

Éditions Boréal

 «Le dessin m’apporte une sorte d’immédiateté, a poursuivi l’écrivain. Je me sens dans l’instant, et j’ai compris que tout le temps que j’écrivais, c’était exactement pour cela, pour arriver à atteindre cet instant-là [...] Pendant que je mets le crayon et que la couleur apparaît, au moment où ma main fait le trait, j’ai l’impression d’atteindre l’instant et pour moi, c’est ça, l’immortalité.» 

 Dany Laferrière entend poursuivre cette passion autant qu’il le pourra, si bien qu’il croit même que ses talents avec les images surpasseront ceux qu’il a avec les mots. 

 «C’est peut-être la première fois que je vais dire ça: de plus en plus, je crois que je vais être meilleur dessinateur qu’écrivain alors que j’ai commencé il y a même pas à peine deux ans», a-t-il confié en ondes.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions