/world/europe
Navigation

Un enfant tué en étant poussé sous un train en Allemagne

Un enfant tué en étant poussé sous un train en Allemagne
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un enfant de huit ans est mort lundi à la gare de Francfort-sur-le-Main après avoir été poussé devant un train en marche, a indiqué la police, alors que le crime suscitait une très vive émotion en Allemagne.

«Le petit garçon et sa mère ont été poussés sur les rails par un homme d’origine africaine. La femme s’en est sortie», a indiqué une porte-parole de la police qui a ouvert une enquête pour meurtre. 

L’homme de 40 ans, qui a été rattrapé par des passants alors qu’il essayait de prendre la fuite, n’aurait pas de liens avec ses victimes et le mobile du crime reste à l’heure actuelle inconnu. 

Il était en outre inconnu des services de police, selon la porte-parole. 

Il a également tenté de pousser sur les voies une troisième personne qui a réussi à l’en empêcher et à se mettre en sécurité, selon la même source. 

Le ministre de l’Intérieur de l’État régional de Hesse, Peter Beuth, a confirmé en fin d’après-midi que l’assaillant était de nationalité érythréenne.  

Un enfant tué en étant poussé sous un train en Allemagne
AFP

 

Avant même cette confirmation, le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD), qui a pris l’habitude d’instrumentaliser les faits divers impliquant des étrangers, a immédiatement réagi en dénonçant la politique migratoire allemande. 

«Que doit-il encore se passer? Protégez donc enfin les citoyens de notre pays au lieu de promouvoir cette politique migratoire d’accueil sans limite!», a déclaré sur Twitter Alice Weidel, une dirigeante de ce parti qui a connu un essor important depuis 2015 et l’accueil en Allemagne de centaines de milliers de demandeurs d’asile.  

Devant l’émotion suscitée, le ministre fédéral de l’Intérieur, le très conservateur Horst Seehofer, a décidé d’interrompre ses vacances estivales pour se rendre mardi dans cette gare très fréquentée.  

Se disant «profondément consterné» par ce crime «épouvantable» qu’il a condamné «de la plus grande vigueur», il a toutefois averti qu’il fallait attendre les premiers éléments de l’enquête plutôt que de tirer des conclusions hâtives. 

Il y a une dizaine de jours, un fait divers similaire s’était déroulé dans une ville de l’ouest, où un homme avait mortellement poussé une femme de 34 ans sous un train. 

Il a depuis été placé en détention préventive.