/24m/transports
Navigation

Des casques gratuits offerts par JUMP font courir les foules

Des casques gratuits offerts par JUMP font courir les foules
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Des centaines de personnes ont fait la file mardi midi sur la rue Sainte-Catherine pour obtenir un casque offert par JUMP, qui tenait un événement promotionnel pour encourager les Montréalais à porter des casques lors de leurs déplacements à vélo.

Le port du casque est obligatoire au Québec lorsque l'on roule sur un vélo électrique. Les Montréalais sont toutefois nombreux à grimper sur un vélo en libre-service de JUMP sans casque.

Des casques gratuits offerts par JUMP font courir les foules
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

La compagnie Uber, propriétaire de JUMP, a ainsi distribué quelque 300 casques protecteurs à l'angle de la rue Sainte-Catherine et de l'avenue McGill College.

Les organisateurs ne s'attendaient pas à une telle affluence; près de deux heures après le début de la distribution, les casques noirs avaient tous trouvé preneur.

Lambert Sonny s'est rendu au centre-ville de Montréal au guidon de son vélo électrique. «Avant, je possédais trois voitures. J'ai décidé de tout vendre, je me déplace uniquement en vélo, c'est beaucoup moins stressant que de conduire dans le trafic», a mentionné celui qui estime que ce mode de déplacement gagnera rapidement en popularité.

Alain Estienne a été le tout premier à obtenir un casque. «Je suis venu ici pour voir le fonctionnement [des vélos]. En France, il n'y a pas de bicyclette électrique en libre-service», s'est exclamé le touriste français.

Des casques gratuits offerts par JUMP font courir les foules
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Coup de pub

Pour le professeur au Département d'études urbaines et touristiques à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Benoit Duguay, il s'agissait d'un excellent moyen de visibilité à faible coût pour la multinationale.

«On a fait des reproches indirectement à Uber de laisser les gens se promener sans casque. Comme action promotionnelle, ça a un impact beaucoup plus grand et immédiat que de faire de la publicité à la télévision ou dans les journaux», estime celui qui est spécialisé en image du produit.

Des casques gratuits offerts par JUMP font courir les foules
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Impossible d'avoir des chiffres

JUMP a été lancé le 26 juin dernier à Montréal. Une semaine après, il avait été possible d'apprendre que 10 000 déplacements avaient été effectués, et que 85 % des utilisateurs étaient des Montréalais, contre 15 % de touristes.

Depuis, il a été impossible d'obtenir une mise à jour de ces chiffres, malgré des demandes répétées de la part du «24 Heures» à Uber.

«L'événement d'aujourd'hui visait à sensibiliser les Montréalais sur la sécurité routière en fournissant des conseils pour être en sécurité à vélo et en mettant l'accent sur l'importance du port du casque», a déclaré la compagnie par courriel.