/24m
Navigation

Des feux par terre pour les zombies du téléphone

Des feux par terre pour les zombies du téléphone
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pour éviter des accidents aux piétons distraits par leur cellulaire, certaines villes, dont Séoul, reportent leur signalisation au niveau du sol. Elles intègrent les feux de circulation au trottoir. Si désormais chacun déambule le nez rivé à son écran, le regard braqué vers ses pieds, n’est-il pas plus sensé de disposer les «lumières» directement par terre?

Pour combattre le syndrome du zombie, dans certains territoires des États-Unis, on interdit de «texter» en marchant. Depuis 2017, Honolulu punit l’utilisation du cellulaire pendant la traversée d’intersections, et plusieurs dizaines d’états américains ont envisagé d’imiter cet exemple. Le sénat de New York se penchera prochainement sur la pertinence d’infliger des amendes de 25$ à 250$ aux «pitoneux».

 David Canepa, un élu californien lui-même compulsif du téléphone qui s’avoue coupable de franchir des rues achalandées en lisant ses courriels, a introduit un projet de loi dans son État pour prohiber sa propre mauvaise habitude. En référence aux enfants à qui l’on apprend à jeter un coup d’œil à gauche et à droite avant de traverser, M. Canepa a dit au New York Times : «tu ne peux pas vérifier des deux côtés quand tu regardes vers le bas en train de texter» 

«Lignes de lumière»

En Europe et en Asie, on a moins tendance à punir qu’à adapter le système de signalisation aux nouvelles habitudes. Plusieurs villes posent sur le sol des affiches qui interpellent les «zombies du téléphone» pour leur dire de relever la tête à l’intersection.

Une entreprise hollandaise, HIG Traffic Systems, a inventé un feu de circulation intégrable à même le trottoir. Appelée +Lichtlijn, ce qui signifie «ligne de lumière», cette barre luminescente change de couleur. Même plus besoin de lever les yeux!

Bel avenir

Les villes de Bodegraven aux Pays-Bas et de Séoul en Corée du Sud utilisent la technologie des «lignes de lumières». Gageons que ces feux de circulation de sol se multiplieront dans les grandes villes du monde au cours des prochaines années. On aura beau déplorer le phénomène du zombie du téléphone, il existe pour de bon.

Si cette chronique vous désole, songez que dans le métro de Londres, le sempiternel message «Mind the gap!» témoigne de la situation contraire. Il s’adresse à des gens qui regardent trop exclusivement devant eux et qui risquent ainsi de tomber dans l’interstice entre le quai et le train.