/news/politics
Navigation

Gouvernement fédéral : près de 18 millions $ en publicités dans les derniers mois

POL-PARLEMENT-OTTAWA
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral a dépensé près de 18 millions $ en campagnes publicitaires ces derniers mois, ce qui représente une hausse d’environ 3 millions $ par rapport à la même époque l’année précédente.

Du premier avril à la fin du mois de juin, les agences et ministères fédéraux ont injecté 17,7 millions $ pour de la publicité, soit près de 21 % de plus comparativement à la même période en 2018.

Ces chiffres proviennent des attributions de fonds pour la publicité approuvées par le Conseil du Trésor pour le premier trimestre de l’exercice financier.

Le ministère des Anciens Combattants a, par exemple, dépensé 2,2 millions $ pour la commémoration du 75e anniversaire de la bataille de Normandie et de la campagne d’Italie, et Santé Canada 3 millions $ pour des campagnes en lien avec le cannabis depuis sa légalisation.

« Alors que l’ancien gouvernement conservateur utilisait la publicité gouvernementale à des fins politiques, nous fournissons aux Canadiens les informations dont ils ont besoin de manière responsable et non partisane, entraînant ainsi une réduction des dépenses publicitaire de 30 millions de dollars par an par rapport aux conservateurs », a réagi Farees Nathoo, porte-parole de la présidente du Conseil du Trésor Joyce Murray.

Pour l’exercice 2017-2018, le gouvernement canadien avait déboursé 39,2 millions $ en publicités, selon son dernier rapport annuel sur les activités de publicité.

En 2016-2017, plus de 36 millions $ avaient été dépensés dans ce domaine, contre 42,2 millions $ en 2015-2016. Une somme encore plus élevée avait été déboursée en publicité en 2014-2015, soit 68,7 millions $, la dernière année où les conservateurs ont été au pouvoir avant l’arrivée des libéraux.

Moratoire

Depuis le 30 juin, un moratoire est imposé sur toutes les publicités gouvernementales, et ce, jusqu’à la fin des élections. Cette nouvelle mesure a été mise en place par les libéraux.

Depuis 2016, toutes les campagnes de plus de 500 000 $ sont aussi analysées par un organisme externe afin de vérifier que les publicités financées par les fonds publics sont bien non partisanes.

Le cabinet de la ministre Murrray a ajouté avoir également instauré une définition claire de la publicité non partisane, et interdit l’utilisation «des logos de partis politiques sur de gros chèques et d’autres artifices partisans employés par le gouvernement précédent.»

Le Parti conservateur de Stephen Harper avait notamment fait l’objet de critiques pour avoir apposé sur des reproductions de chèques gouvernementaux un logo du parti.