/misc
Navigation

L’avenir des Jays, c’est maintenant

BBA-BBN-BBO-SPO-TORONTO-BLUE-JAYS-V-KANSAS-CITY-ROYALS
Photo Getty Images Vladimir Guerrero Jr. a réussi son deuxième grand chelem en carrière dans un gain de 9 à 2 des Blue Jays sur les Royals, mardi, à Kansas City.

Coup d'oeil sur cet article

Comment puis-je justifier mon analyse lorsqu’on sait bien que l’avenir, c’est demain, mais que demain, c’est aujourd’hui?  

La route de l’avenir des Blue Jays de Toronto a été retardée par la blessure qu’a subie Vladimir Guerrero Jr. au camp d’entraînement. Mais encore pire, l’avenir a été ralenti par les insuccès des Lourdes Gurriel Jr. et Teoscar Hernández. Leur rendement était tellement décevant que les Jays ont été obligés de les céder au niveau AAA pour polir leur jeu.  

Le début de saison de Vladimir Jr. était si pénible que les Jays ont même songé à l’envoyer dans les mineures avant qu’il ne se blesse au poignet. Les lanceurs dominaient Vladimir, mais il a toujours travaillé fort pour retrouver son aplomb.  

Le tournant de sa jeune carrière est sans aucun doute sa participation au concours de coups de circuit au match des étoiles, à Cleveland. Il a fracassé la marque précédente de 61 longues balles réalisée par Giancarlo Stanton en 2016. Il a établi un record avec 91 circuits, soit 30 de plus que Stanton.  

À compter de cette journée, il n’était plus le fils de Vladimir Guerrero, il est devenu tout simplement Vladimir Jr.  

Gurriel Jr. et Hernández  

Au camp d’entraînement, on n’a cessé de louanger le talent du jeune joueur d’avant-champ Gurriel Jr. et du voltigeur Hernández. En début de saison, ils n’ont pas fait honneur à leur talent puisque leur rendement offensif était lamentable tandis que leur jeu en défensive était horrible. La direction des Jays a pris la sage décision de les céder aux mineures.  

Les deux jeunes avaient tout un défi à relever, car ils devaient apprendre à évoluer à une autre position. Le 24 mai a été le début d’un temps nouveau chez les Jays.  

Ils ont rappelé des mineures Cavan Biggio et Gurriel Jr. Depuis, la révélation de l’année chez les Jays est sans aucun doute Gurriel Jr., car il fait maintenant partie de l’élite en tant que voltigeur de gauche. Il possède l’un des meilleurs bras du baseball majeur à cette position. Son rendement offensif est éblouissant. Après le match d’hier, il totalisait 18 circuits depuis son retour dans les majeures.  

Quant à Biggio, sa puissance au bâton est une agréable surprise. Il peut évoluer à plusieurs positions, mais il excelle surtout au deuxième but.  

Lourdes Gurriel Jr., Teoscar Hernández, Cavan Biggio et Vladimir Guerrero Jr., c’est l’avenir qui est présentement avec les Jays.  

Le départ de Stroman

Je n’ai aucunement l’intention d’analyser la transaction d’un joueur que je n’aurais jamais échangé. Comment puis-je faire un commentaire positif lorsqu’en retour de son meilleur lanceur, le directeur général a obtenu deux artilleurs qui ne sont même pas parmi les 100 meilleurs espoirs du baseball majeur?  

Le départ de Marcus Stroman était aussi prévisible qu’il y a de la neige à Wabush en novembre. Les gens dans le milieu du baseball anticipaient son départ vers New York sauf qu’ils se sont trompés de ligne de métro. De la fameuse rue Broadway à New York pour se rendre au Yankee Stadium, on doit utiliser la ligne 4. Les partisans des Yankees l’attendaient avec impatience à la gare du Yankee Stadium. Une fois le wagon arrivé, Stroman n’était pas à bord. Il avait plutôt pris la ligne 7 en route vers le stade des Mets où il n’y avait personne pour l’accueillir.  

Sa réaction après l’échange était plutôt enfantine. Depuis belle lurette, il criait sur tous les toits qu’il anticipait être échangé avant la fin de la saison. Imaginez-vous donc qu’il est frustré, car il est passé à une autre équipe que celle de son choix.  

Je ne crois pas que les Jays devaient répondre à ses exigences en l’échangeant aux Yankees. Marcus, ce n’est pas trop compliqué. Tu n’as pas gagné ta cause en arbitrage et c’est sans aucun doute frustrant pour toi qu’un arbitre ait penché en faveur des propriétaires des Jays. Il te reste une chose à faire : sois dominant au monticule et permets à ta nouvelle équipe, les Mets, de remporter une Série mondiale.  

Dans quelques années...  

La morale de la période d’échanges n’est pas compliquée. Les joueurs-clés sont échangés pour des espoirs qui joueront dans les majeures seulement dans quelques années. Quant aux Jays, ils n’ont pas acquis de bons joueurs qui auront un impact immédiat avec l’équipe.  

Seul le temps nous permettra de découvrir une brochette de jeunes joueurs talentueux. Via des transactions, je ne leur donne même pas une note respectable.