/sports/others
Navigation

Les Québécois aux CrossFit Games

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo courtoisie, CrossFit Inc À 15 ans, Léa Malo avait remporté trois épreuves aux Jeux en 2018, terminant deuxième au monde.

Coup d'oeil sur cet article

Encore cette année, une belle délégation de Québécois se mesurera aux meilleurs athlètes de CrossFit au monde, autant dans la catégorie principale que chez les juniors et chez les maîtres. Voici ces sportifs de la Belle Province et une francophone de l’Ontario, qui se sont entraînés d’arrache-pied toute l’année pour être prêts à performer dans « tout », avec l’espoir d’être déclarés les hommes et les femmes « les plus en forme au monde ».

Ils sont parmi l’élite internationale au classement général

Carol-Ann Reason-Thibault | 10e chez les femmes

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo courtoisie, Carol-Ann Reason-Thibault

Âge : 31 ans

De : Québec

Club : Gym l’Atelier CrossFit rustique et Gym Le Vestiaire

Expérience : Ancienne boxeuse et joueuse de hockey, Carol-Ann Reason-Thibault en sera à ses cinquièmes Jeux CrossFit. Elle se présente cette fois-ci comme championne nationale. L’an dernier, elle a terminé la saison au 19e rang au classement général mondial. Sa meilleure performance jusqu’à présent ? 14e en 2016.

Force : Son endurance et les mouvements bodyweight.

Faiblesse : Haltérophilie

« Cette année, avec la nouvelle formule, je me présente aux Jeux comme représentante du Canada, alors c’est certain que je souhaite le titre de championne canadienne. Pour le reste, j’ai eu une bonne année 2019 et quelques petites blessures, après quoi on verra ce que j’arriverai à faire selon la nature des épreuves. »

Carolyne Prévost | 14e chez les femmes

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo courtoisie, Carolyne Prévost

Âge : 29 ans

De : Sarnia, Ontario

Club : CrossFit Colosseum à Toronto

Expérience : Bien qu’elle soit originaire de l’Ontario, la francophone est bien connue au Québec. Enseignante, athlète professionnelle au hockey (elle a déjà porté les couleurs des Stars de Montréal) et au soccer, à Toronto, ex-gymnaste et adepte de taekwondo, Carolyne participe cette année à ses premiers Jeux, après être passée très près d’une qualification l’an dernier (sixième aux régionaux, alors que le top 5 est invité aux Jeux). Elle poussera ses limites sur les plateaux avec l’objectif de vivre une belle première expérience et de se classer au moins dans le top 20 féminin mondial.

Force : Maîtrise des séquences de CrossFit traditionnelles

Faiblesse : Haltérophilie

« Je n’ai pas de contrôle sur ce que feront les autres concurrentes, mais j’aimerais vivre cette première expérience aux Jeux en me sentant fière d’avoir fait de mon mieux. Je crois pouvoir me classer dans le top 20, peut-être même comme première Canadienne. »

Jean-Simon Roy-Lemaire | 5e chez les hommes

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo courtoisie, Jean-SImon Roy Lemaire

Âge : 25 ans

De : Québec

Club : Tonic CrossFit

Expérience : Sportif depuis toujours et ex-joueur de football, Roy-Lemaire se présente à ses premiers Jeux CrossFit comme champion national, classé dans le top 5 mondial. Dans les prochains jours, il a comme objectif de tout donner et d’aller chercher de l’expérience.

Force : Discipline et constance

Faiblesse : Inexpérience

« C’est quelque chose de me présenter à mes premiers Jeux comme champion national, devant même des grands comme Patrick Vellner [de Toronto, deuxième au monde en 2018], mais je sais que c’est aussi une question de circonstances et de chance. Cette année, je n’ai pas d’objectif de position : je veux donner le meilleur de moi-même et vivre une expérience qui me sera précieuse pour la suite. »

Samuel Cournoyer | 9e chez les hommes

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo courtoisie, Samuel Cournoyer

Âge : 23 ans

De : Blainville

Club : Deka CrossFit

Expérience : Ancien hockeyeur, Samuel a choisi de se concentrer à temps plein sur le CrossFit il y a deux ans, afin de voir où sa passion le mènera. Il est maintenant épaulé par l’équipe de Deka Comp avec l’ex-championne québécoise Michèle Letendre. Après une 11e place aux régionaux l’an dernier, le jeune athlète s’est qualifié cette année pour ses premiers Jeux.

Force : Haltérophilie

Faiblesse : Natation

« La qualification pour les Jeux, c’est déjà énorme pour cette année, comme on l’avait comme objectif pour l’année prochaine, mon coach et moi. Je suis encore jeune ! J’avoue toutefois espérer un top 10 mondial, quoique je serais aussi très satisfait d’un top 20. »

Alex Vigneault | 25e chez les hommes

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
© Michele Grenier Photo

Âge : 27 ans

De : Havre-Saint-Pierre

Club : CrossFit Quebec City

Expérience : Nouveau vétéran québécois, il se présente aux Jeux pour la cinquième fois, et c’est sa troisième année en solo. Alors qu’on le voyait comme un rival sérieux au podium, ses deux précédentes expériences ont été ternies par des malchances (une blessure en compétition et un virus). Il espère cette année faire mieux qu’en 2016 (neuvième au monde) et contemple les marches du podium.

Force : Endurance

Faiblesse : Natation

« Cette année, me classer pour les Jeux a été un défi très stressant, parce que j’ai passé 15 semaines intensives à Nicolet pour ma formation de policier. Il m’était impossible de me concentrer sur mes entraînements comme durant les années précédentes, où j’avais toujours eu d’excellentes performances aux Opens. Depuis mon retour, je m’entraîne à temps plein et je me présente aux Jeux en pleine forme, enfin. Je veux ma place parmi les meilleurs. »

Ils sont parmi l’élite mondiale dans les catégories d’âge

Il y a le classement général pour les athlètes entre 18 et 34 ans, et il y a des catégories d’âge pour ceux dont la jeunesse ou l’expérience rendent plus avantageuse la compétition entre des pairs du même âge. Chaque catégorie couvre cinq années chez les maîtres de 35 ans à 60 ans et plus, et deux ans, chez les ados (14-15 ans et 16-17 ans).

Léa Malo | 3e chez les 16-17 ans

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo d'archives, Agence QMI

Âge : 16 ans

De : Joliette

Club : Gym Le Vestiaire

Expérience : Léa Malo a terminé deuxième au monde dans la catégorie des 14-15 ans l’année passée. Elle aspire à un podium cette année encore, même si le défi sera de taille puisqu’elle sera l’une des plus jeunes concurrentes.

Force : Gymnastique

Faiblesse : Force physique (de moins en moins, parce qu’elle s’y dévoue !)

« 2019 est vraiment une bonne année pour moi ! Je passe à une nouvelle catégorie avec des plus âgées, ce qui s’avère un défi supplémentaire, mais j’ai confiance en mes chances d’avoir une place sur le podium encore cette année... selon les “workout” qui seront sur mon chemin. Les 10 filles contre lesquelles je compétitionne ont toutes l’expérience des Jeux, sauf une, et la moitié est déjà montée sur une marche du podium : le calibre est relevé ! »

Michael Laverrière | 7e chez les 35-39 ans

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo courtoisie, Michael Laverrière

Âge : 37 ans

De : Rivière-du-Loup

Club : CrossFit RDL

Expérience : Ex-joueur de hockey qui a eu le coup de foudre pour le CrossFit, Michael Laverrière en est à une deuxième présence aux Jeux (15e en 2018). Cette année, il se dit en confiance, heureux d’une bonne année d’entraînement et de compétition.

Force : Son « moteur »

Faiblesse : Force physique

« Je pense qu’on y va toujours pour gagner ! Du moins, c’est mon cas, et, cette année, j’ai réalisé de bonnes performances qui me laissent croire que tout est possible. L’année dernière a été une première expérience, l’année des découvertes. Cette année, c’est l’année des performances ! »

Stéphanie Roy | 8e chez les 40-44 ans

Chronique Oxygène – CrossFit Games 2018
Photo courtoisie, Karljessy

 

Âge : 41 ans

De : Baie-Comeau

Club : CrossFit ADM

Expérience : Championne du monde dans la classe 35-39 ans en 2017, puis championne chez les 40-44 ans l’an dernier, Stéphanie Roy se présente aux Jeux avec la ferme intention de défendre son titre encore une fois.

Force : Gymnastique et course

Faiblesse : Natation

« Je ne crois pas qu’on peut venir ici avec l’intention de finir deuxième... Je vise le haut du podium, c’est dans ma nature et je ne peux pas faire autrement ! 2019 n’a toutefois pas été une très bonne année pour moi, alors que j’ai dû composer avec une blessure à l’épaule. Mes performances dépendront donc vraiment de la nature des épreuves, à savoir si je m’en sortirai ou pas malgré mon épaule. »


Les Jeux CrossFit 2019

Aujourd’hui à dimanche à Madison au Wisconsin

Tous les athlètes seront confrontés à des épreuves annoncées le jour même et qui testeront leur force, leur endurance, leur vitesse, leur puissance, leur agilité et leur technique, dans le but de récolter le meilleur classement possible.

Information : games.crossfit.com