/24m/transports
Navigation

Mesures préférentielles pour bus: 65 km de routes dans la mire de la STM

Mesures préférentielles pour bus: 65 km de routes dans la mire de la STM
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La Société de transport de Montréal (STM) souhaite examiner la possibilité d’ajouter 65 kilomètres à son réseau de mesures préférentielles pour bus (MPB), comme des voies réservées et des feux de circulation prioritaires.

Un appel d’intérêt a été effectué ce mois-ci auprès de firmes intéressées à réaliser des études sur des mesures préférentielles pour bus, qui visent à accorder la priorité à ces véhicules sur le réseau routier. Un appel d’offres s’ensuivra à l’automne 2019.

«Nous, on fait des études, mais on a besoin aussi d’aide externe», a expliqué Isabelle Tremblay, porte-parole de la STM, précisant que ce recours à des firmes externes n’a rien d’inhabituel.

Une quinzaine de mandats sont prévus en 2019-2020, d’après les documents publiés via le Système électronique d’appel d’offres (SEAO). Dans le cadre des mandats, 18 axes routiers ont été retenus.

«Chaque axe potentiel est examiné en fonction des besoins. L’objectif ultime est d’assurer une fiabilité et une régularité de la circulation des bus, a commenté Mme Tremblay. On a déjà un réseau actuellement, donc c’est pour ajouter des tronçons sur certains axes ou de nouveaux axes, selon les besoins en transport.»

Le réseau de MPB s’étend sur 394 kilomètres, incluant les 44 km ajoutés en 2018, selon le rapport d’activité 2018 de la STM.

18 axes à étudier
Selon les documents de l’appel d’intérêt, les études pourraient porter sur des tronçons totalisant 65,7 km.

Parmi ceux-ci, un corridor de 9,2 km serait à l’étude sur la rue Hochelaga, entre la rue Frontenac et l’avenue Georges-V. Une portion de 8 km du boulevard Pierrefonds, située entre l’avenue du Château-Pierrefonds et le boulevard Des Sources, serait aussi examinée.

De plus, 7,2 km du boulevard Saint-Laurent seraient scrutés, entre les boulevards Crémazie et René-Lévesque. Deux tronçons du boulevard Crémazie, sur une distance de 6,8 km, passeraient aussi sous la loupe. Il s’agit des portions entre la rue Jarry et le boulevard Galerie d’Anjou, ainsi qu’entre le boulevard Acadie et la rue Reims.

Le réseau routier est «de mieux en mieux couvert [par des MPB], a observé François Pépin, président de Trajectoire Québec, une association représentant les intérêts des citoyens en transport collectif. Je pense qu’il font un bon travail.» Ces mesures préférentielles peuvent permettre d’économiser 10 % du temps de trajet, a-t-il rappelé.

«On a beau dire qu’il y a 300 nouveaux autobus qui s’en viennent pour augmenter le niveau de service, mais s’ils sont pris dans la congestion et qu’ils ne vont pas plus vite, c’est presque un coup d’épée dans l’eau. Alors, il faut que ça soit effectivement jumelé avec des mesures préférentielles et des voies réservées pour favoriser une ponctualité des autobus et une vitesse raisonnable.»