/sports/fighting
Navigation

Des résultats favorables à Dillian Whyte

Dillian Whyte
Photo AFP Dillian Whyte

Coup d'oeil sur cet article

Les tests de la Voluntary Anti-Doping Association (VADA) à l’endroit du boxeur Dillian Whyte et de son rival Oscar Rivas se sont tous avérés négatifs.

C’est du moins ce que divers médias, dont le réseau Sky Sports, ont rapporté jeudi. Whyte a été momentanément dépouillé de son titre mondial intérimaire des poids lourds par le World Boxing Council (WBC), mardi, soit plus d’une semaine après des allégations de dopage. Cette organisation l’a puni en raison d’un échantillon A de l’Agence britannique antidopage (UKAD) qui s’est révélé positif.

Cependant, le principal concerné a été informé qu’il avait réussi tous ses examens précédant et suivant son combat face au Québécois d’origine colombienne. Il faut rappeler que Whyte avait défait Rivas par décision unanime le 20 juillet à Londres.

Le WBC permettra au boxeur et à ses représentants de livrer leur version des faits lors d’une audience qui se déroulera à une date indéterminée, mais les dernières informations donneront du poids à leur argumentation.

«Offrons-lui l’occasion de prouver son innocence. Laissons les faits parler d’eux-mêmes. Whyte doit convaincre quiconque le croyant coupable qu’il ne l’est pas, a affirmé son promoteur Eddie Hearn à Sky Sports. Le processus suit son cours, Whyte et ses avocats sont là-dessus. Ils travaillent afin que son nom soit nettoyé et que la vérité sorte au grand jour.»

Si le verdict du WBC est renversé, Whyte retrouvera son statut d’aspirant au détenteur de la ceinture, Deontay Wilder.