/lifestyle/food
Navigation

Un gin musical

0802-Route des saveurs
Photo Marc André Hould Le directeur de la Distillerie du Quai, Jean-François Rheault.

Coup d'oeil sur cet article

Grand amateur de gin, c’est au fil de ses multiples voyages que Jean-François Rheault a forgé son rêve d’ouvrir sa propre distillerie ; et en particulier lors d’un voyage l’an dernier à Kelowna, en Colombie-Britannique.

« Je suis un grand fan de gin-tonic.

J’ai visité beaucoup de distilleries et j’ai vu ce qui se faisait ailleurs. Mon rêve était donc à portée de main », déclare le directeur, Jean-François Rheault.

Hommage à Oasis

Et c’est dans l’ancienne caisse populaire de Sainte-Angèle-de-Laval­­­ (aujourd’hui fusionnée avec Bécancour), entouré de l’équipe qui a déjà mis en place la microbrasserie Ô Quai des Brasseurs, que Jean-François voit son rêve se réaliser. La Distillerie du Quai a ouvert officiellement ses portes le 18 juillet.

Si l’endroit se distingue par son petit côté vintage, une chose attire le regard sur l’un des murs. On peut y lire l’inscription « I’m feeling supersonic / Give me gin & tonic », tirée de la chanson Supersonic du groupe britannique Oasis. Et pas surprenant qu’ils aient donné le nom de la chanson au gin.

Infusé avec des feuilles de lime kaffir, des agrumes et de la racine d’angélique, ce gin a un petit côté acidulé qui se démarque avec subtilité. Pour le savourer et vivre une pleine dilatation des papilles, il faut le servir dans une coupe ballon avec beaucoup de glace. Une part de gin pour trois parts de tonique. Bon, j’aurais dit le contraire ! Mon opinion !

« Chaque lot est élevé en musique. C’est notre petit côté spirituel. Un DJ prépare une playlist et on la diffuse sur l’alambic. Les clients peuvent ainsi retrouver la liste en question grâce à un code QR sur le côté de la bouteille qui vous relayera vers l’application mobile Spotify. J’en ai composé une. Ma fille, ma femme et des amis aussi. Chaque lot aura une liste unique, avec des sonorités différentes les unes des autres. »

Projets en devenir

Les épicuriens comme moi seront comblés d’apprendre qu’outre le gin, de nouveaux produits sont également en création. Un gin-tonic prêt-à-boire devrait être commercialisé d’ici la fin de l’année, de même qu’une vodka.

« La liste des projets est longue. Nous avons plein d’idées », lance en terminant le directeur de la distillerie, qui recevra également, en formule intimiste, des artistes dont la musique résonnera également sur l’alambic.

Armez-vous d’un savoureux gin-tonic Supersonic pour écouter, telle une prière païenne, la playlist qui s’y rattache ; question d’être, vous aussi, élevé en musique. Comme le gin.