/lifestyle/techno
Navigation

Chrome: un navigateur web... qui vous suit à la trace

Chrome: un navigateur web... qui vous suit à la trace

Coup d'oeil sur cet article

En une semaine, le simple fait de butiner le web avec le logiciel Chrome a fait rentrer pas moins de 11 000 témoins pisteurs dans le navigateur.

En juin dernier, un journaliste du Washington Post a mené un simple test de confidentialité avec le navigateur Chrome, le navigateur web de Google. 

Après une semaine de navigation, Geoffrey A. Fowler a dénombré pas moins de 11 000 témoins pisteurs dans les entrailles de Chrome. Magasins, médias et même des sites gouvernementaux avaient subtilement étiqueté son navigateur pour permettre un suivi publicitaire. 

«Vu de l’intérieur, le navigateur Chrome ressemble pas mal à un logiciel de surveillance.» 

Selon lui, il n’y a rien d’étonnant à cela: Google, l’éditeur de Chrome, est la plus grande société de publicité du monde. 

Ces témoins (cookies) pisteurs sont de petits fichiers qui s’accrochent sur chacune de vos pages web visitées, que les grandes sociétés utilisent pour construire «des profils de vos intérêts, de vos revenus et de votre personnalité». 

Pire sur Android 

«Même sur des sites que l’on pense privés, des témoins pisteurs de Facebook et Google s’y trouvent.» 

Selon Fowler, «Chrome est encore plus sournois sur votre téléphone. Si vous utilisez Android, Chrome envoie à Google votre emplacement chaque fois que vous faites une recherche, et si vous désactivez le partage de localisation, le logiciel envoie quand même votre emplacement, mais avec moins de précision». 

Ils sont partout 

Si les cookies peuvent être utiles pour mémoriser vos articles dans un panier d’achats, ils n’en demeurent pas moins accrochés dans votre navigateur pour vous suivre pas à pas. 

Fowler mentionne une étude qui démontre que les «cookies pisteurs de tierces parties se retrouvent dans 92% des sites web». 

Le site de son propre journal, Washington Post, en compte près de 40, «une moyenne pour un site de nouvelles qui s’en sert pour apporter un ciblage et une performance publicitaires plus serrés». 

Le blâme, dit-il, pour ce gâchis appartient à l’industrie des technologies, de l’édition et de la publicité. 

Pour naviguer sans laisser trop de traces sur le web, lisez mon article sur la meilleure façon de naviguer le web incognito.