/24m/outings
Navigation

The Franklin Electric à Osheaga: le lâcher-prise de Jon Matte

The Franklin Electric
Le Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le collectif montréalais The Franklin Electric reprend ses activités en grand avec le lancement d’un EP, jeudi à Montréal, et un spectacle sur la scène principale du festival Osheaga dimanche.

«C’est un festival qui est vraiment "nice"! J’aime beaucoup la nourriture et je suis un bon ami de Danny Smiles qui est le chef là-bas avec Chuck Hugues», a lancé à la rigolade le chanteur et guitariste Jon Matte.

«Plus sérieusement, c’est un honneur de revenir à Osheaga et de jouer dans un festival ici à Montréal qui est notre ville natale», a poursuivi le leader de The Franklin Electric, en mentionnant bien apprécier Sam Fender et Childish Gambino, qui participeront eux aussi à l’événement au parc Jean-Drapeau.

«Comme nous jouons au festival, nous n’aurons pas tellement le temps d’aller voir les autres groupes et on veut conserver notre énergie pour notre "show", mais c’est sûr qu’on va aller voir quelques "shows" quand même», a-t-il avoué.

Les festivaliers pourront entendre les chansons du EP «In Your Head» fraîchement sur les tablettes depuis vendredi.

«Ce qui est bien de ce nouveau EP et de la nouvelle musique que nous faisons, c’est qu’elle est assez épurée, a décrit l’artiste. Pour le "show" à Osheaga, on va garder ça simple. Éventuellement, on va faire des trucs plus spéciaux pour certains "shows". Entre autres, on va revenir faire un spectacle à Montréal au début de l’hiver et je pense que là on va essayer de préparer quelque chose de plus spécial.»

Retour à la routine

Le nouvel opus du groupe folk a été composé au retour de la tournée «Blue Ceilings».

«On est revenu de tournée et on était en plein mois de janvier. Tout le monde était un petit peu déprimé de revenir de tournée en plein hiver à Montréal», a lancé le chanteur de la formation.

Pourtant, c’est ce qui l’a inspiré. «J’aime croire que ta vie de tous les jours, dans ta routine et tes habitudes, est spéciale. Quand tu es un musicien qui voyage tout le temps, tu n’as pas vraiment de routine normale.»

«Le thème principal, c’est de laisser aller les idées qu’on se fait sur soi-même qui, habituellement, nous amènent à être, en quelque sorte, malheureux. Peu importe qui tu es et comment tu te sens, sois toi-même. Le premier single, "Made It up in Your Head", endosse l’idée de tout le EP. Je crois que c’est lié à ce que je vivais aussi. J’essaie beaucoup de lâcher prise», a souligné Jon Matte.

Évolution

The Franklin Electric est un collectif mené par Jon Matte, ce qui veut dire que les musiciens qui participent au projet peuvent changer avec le temps.

«C’est un projet d’auteur-compositeur-interprète et producteur que j’ai fondé, mais je ne suis rien sans un "band". J’ai besoin d’interactions avec d’autres humains. Pour moi c’est ça la musique. Peut-être que je suis un peu "old school"?», a indiqué le leader, qui dit avoir vu sa musique évoluer depuis le tout premier album, «This Is How I Let You Down», paru en 2014.

«Quand on a commencé, on était très folk et ensuite on a exploré d’autres sonorités. Dans cet album, il y a des "beats" électroniques et des atmosphères un peu hip-hop», a décrit Matte.

Inspiré par l’opus paru vendredi, Jon Matte souligne, sans toutefois faire de promesse, qu’un autre EP pourrait faire suite à «In Your Head».

  • The Franklin Electric jouera dimanche à 14 h 20 sur la Scène de la rivière Bell Alt Télé du festival Osheaga.

 

Des artistes montréalais à découvrir à Osheaga

 

TEKE::TEKE

Rock

Ce groupe, composé de membres d’autres formations montréalaises, se voulait au départ un hommage au légendaire guitariste japonais Takeshi «Terry» Terauchi. Puis, TEKE::TEKE s’est transformé en un groupe qui mélange la musique du Japon, le eleki, au rock psychédélique.

Vendredi à 15 h 45 sur la Scène des arbres Perrier

 

laye

Pop

Cette artiste qui a grandi à Montréal a lancé son premier album, intitulé «Lonesome» en juillet. laye s’inspire beaucoup de l’art pour construire son identité artistique. Elle a d’ailleurs un style vocal bien particulier.

Samedi à 13 h 40 sur la Scène verte Banque Nationale

 

Anemone

Indie pop

Cette formation fera faire un plongeon dans les années 60 aux festivaliers avec sa musique. Le groupe, mené par l’auteure-compositrice-interprète Chloé Soldevila, fait du «dream pop» alternatif mélangé avec du dance dans un univers bien à lui.

Samedi à 14 h 20 sur la Scène des arbres Perrier

 

O.G.B

Hip-Hop

Le groupe qui a remporté les Francouvertes cette année gagne à être connu pour son originalité. La formation, de son nom complet Original Gros Bonnet, joue du hip-hop avec des sonorités jazz et funk avec une énergie débordante sur scène.

Dimanche à 13 h sur la Scène des arbres Perrier

 

CRi

Électro

Cet artiste se démarque nettement sur la scène électronique montréalaise par un son particulier. CRi a d’ailleurs obtenu une nomination au gala des prix Juno en 2018. Il prépare présentement un album qui devrait paraître cette année.

Dimanche à 15 h 10 sur la Scène de l'Île Vitamin Water