/misc
Navigation

Une vraie bombe !

Une vraie bombe !
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Bruel, chanteur, auteur, compositeur, acteur, comédien, artiste multidisciplinaire, troubadour des temps modernes et aussi, propriétaire de la compagnie Leos qui produit la meilleure huile d’olive au monde au goût « fruité vert » : l’huile Originelle H.

Patrick a beaucoup hésité à en parler. Non pas par discrétion, non pas par fausse modestie, trop honnête pour ne pas avouer les forces et les faiblesses des projets naissants, mais parce qu’il a bien pris la mesure de ce que cela pouvait représenter une fois la chose connue. Bref, j’te l’dit quand même.

Les critiques positives comme négatives, les interrogations, les doutes, les jalousies et commérages allaient abonder, il fallait donc tout faire pour être le plus proche possible de la perfection, mais surtout, parce que l’homme est perfectionniste pour lui-même et donc pour toutes les choses qu’il touche.

Curieux, passionné, infatigable travailleur et intéressé par les petites et les grandes histoires, il est donc investi par le bonheur des belles et bonnes choses de la vie. Et l’huile d’olive, tout le monde le sait, est un symbole universel de vie.

J’aime ce que disait René Char, dit l’artiste, un immense poète natif de L’Isle-sur-la-Sorgue, lieu de son magnifique domaine oléicole : « L’impossible, nous ne l’atteignons pas, mais il nous sert de lanterne! »

Cette lumière guide l’artiste pour faire progresser avec une équipe de passionnés comme lui, son projet de l’Huile H Originelle.

Une huile d’olive de première pression d’exception, élaborée avec la variété d’olive Aglandau, une variété que l’on retrouve majoritairement en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ce n’est véritablement que lorsque le plus grand des honneurs dans le domaine oléicole allait se concrétiser, que l’annonce pourrait se faire et qu’il a donc pu dévoiler son petit secret.

Une vraie bombe !
Photo courtoisie

 

La Bombe est lâchée, L’Huile H remporte le prix de la meilleure huile d’olive « fruité vert » pour l’année 2019.

Médaille d’Or au concours général agricole de Paris.

Cette distinction est le Graal du monde agroalimentaire oléicole.

Pour Patrick Bruel, cette consécration n’est pas une apothéose, mais un signal que les choses qui ont été mises en place depuis le début de cette belle aventure en 2007, lorsqu’il s’est porté acquéreur du domaine Leos, contraction des prénoms de ses 2 fils, Léon et Oscar, que les passions doivent être consolidées par la réflexion et l’engagement réel.

Ne rien faire à moitié, tout faire et bien le faire ou ne rien faire, telle est sa devise de vie.

Mais l’homme à des tonnes de projets, les médailles et les prix ne seront jamais un réel objectif pour lui, seulement l’envie et la passion le poussent à l’action.

Patrick Bruel n’a pas acheté un joujou, mais il veut en faire un véritable bijou, souhaitant que ses deux fils Léon et Oscar, auront à cœur de le polir ce précieux domaine du coeur.

Il faut connaître les origines de cette ferme agricole, de son oubli, voire de son abandon pour se rendre compte du travail qu’il à fallu faire depuis plus de dix ans pour obtenir un tel résultat aujourd’hui.

On se donne rendez-vous dans un autre dix ans, pour constater tout le chemin accompli et les honneurs remportés.

Il en est fier Patrick et il a de bonnes raisons de s’en réjouir. En plus des médailles reçues partout depuis trois ans, les plus grands chefs du monde se sont eux aussi appropriés son huile d’olive d’exception qui pourrait être servie sur une salade de jeunes pousses au café des délices.

Alain Ducasse a même créé un chocolat exclusif avec son huile, un « bonbon-chocolat » qui se caractérise par ces saveurs à la fois toniques et légères avec des notes subtiles de fruits jaunes, de noisettes et de miel.

Guy Savoy apprécie sa grande vivacité et son goût de garrigue et d’artichaut.

Une vraie bombe !
Photo courtoisie

 

Le meilleur sommelier du monde Philippe Faure-Brac en parle en terme élogieux :« une huile-condiment par excellence capable de rehausser les saveurs d’un légume, d’un poisson, d’une volaille, d’un fromage de chèvre et même d’un fruit. »

J’abonde dans le même sens, cette huile est un condiment de finition, un trait d’union entre une préparation culinaire et sont exaltation à la dégustation.

Patrick Bruel n’a pas l’ambition de faire de son huile d’olive H, la meilleure huile d’olive du monde, à quoi bon, si le bon n’est pas authentique et ne vient pas d’une profonde envie d’émotion.

Son ambition, je pense, est de faire de son huile d’olive d’exception, l’expression même de son terroir et de sa région d’adoption et bravo si les médailles sont légion.

Il veut faire, sans se casser la voix je le crois, une huile d’olive originelle, une véritable huile d’origine, celle de la vie, la vraie, la terre, sa terre, pour la vie.