/sports/opinion/columnists
Navigation

Erik the spike pour sauver les Alouettes

Coup d'oeil sur cet article

Heureusement que le ridicule ne tue pas. Randy Ambrosie serait mort depuis des mois.

Le commissaire, vendeur de chars usagés, continue à essayer de « pedler » les Alouettes. En refusant de faire confiance aux bons indigènes millionnaires et davantage qui appuient Éric Lapointe. Le vrai propriétaire que les Alouettes devraient avoir, le seul groupe qui a des chances de sauver cette merdeuse vente, c’est Lapointe. Son plan et son cash sont prêts.

Mais il doit porter le mauvais nom. Lapointe, ça devrait être « The Spike » ! Peut-être qu’Ambrosie serait moins frileux.

Mais quand plus personne ne sera là pour sauver le cul d’Ambrosie, va bien falloir qu’il finisse par inviter The Spike à danser la dernière valse de la soirée.

Et savez-vous comment mon vénéré confrère Herb Mister Z a appris que les frères Lenkov n’étaient plus dans le portrait des Alouettes ? Ambrosie voulait écrire un texto à Éric Lapointe. Il s’est trompé de numéro et l’a envoyé au journaliste de The Gazette. Et comme Mister Z est parfois vite sur la gâchette...

DANS LE CALEPIN – Jean Pascal joue un jeu dangereux avec Marcus Browne en exhibant une perruque de femme pour faire allusion aux problèmes de violence conjugale de Browne dans le passé. Mais Jean sait ce qu’il fait. Je suis inquiet, mais je ne demande pas mieux que d’être présent à la première défense de son titre de champion. Je le souhaite même si je choisis Browne.

Si c’est pas le samedi de la Coupe Rogers...