/finance/news
Navigation

Le ménage canadien moyen aurait consacré 44% de son revenu à payer des impôts en 2018

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Le ménage canadien moyen a dépensé plus de 44% de ses revenus en taxes et impôts en 2018, soit plus que les sommes versées pour éponger les coûts en logement, en nourriture et en vêtements.

C’est du moins ce qu’a conclu l’Institut Fraser cette semaine après avoir calculé son Indice d’imposition des consommateurs canadiens pour la dernière année.

Le think-tank évalue à 39 299$ le montant en taxes et impôts payé par une famille canadienne moyenne en 2018, pendant que son revenu atteignait 88 865$. En comparaison, elle a payé 32 214$ en produits de première nécessité, ajoute l’institut.

«Bien sûr, les impôts aident à financer d’importants services publics, mais avec plus de 44% de leur revenu allant dans les taxes, les Canadiens peuvent se demander s’ils en ont pour leur argent», a dit un des auteurs de l’étude de l’Institut Fraser publiée jeudi, l’économiste Jake Fuss.

L’Indice d’imposition des consommateurs canadiens, compilé par le groupe de réflexion depuis 1961, vise à documenter l’augmentation des impôts payés au fil du temps. Ainsi, de 1961 à 2018, la hausse a été de 2 246% selon cet indicateur.

«En 1961, nous n’avions pas de régime d’assurance-maladie national ni de Régime de pension du Canada», a toutefois relevé en entrevue avec le Globe and Mail, David Macdonald, économiste au Centre canadien des politiques alternatives.

Le quotidien torontois relève en outre que d’autres évaluations des taux d’impôts payés par les ménages canadiens arrivent à un résultat plus bas que l’Institut Fraser, comme l’Institut Broadbent qui estimait en 2017 qu’une famille moyenne a un taux d’imposition effectif d’environ 24%.