/misc
Navigation

Votre appel n'est pas important pour moi...

Allo, ici le Parti...

Votre appel n'est pas important pour moi...

Coup d'oeil sur cet article

 J’attendais paisiblement la fin du monde en regardant Netflix quand le téléphone a sonné.    

- Bonjour, le Parti progressiste-conservateur du Canada...  

J’ai raccroché. Non pas par manque d’intérêt. Ils ont quelque chose de réconfortant, les conservateurs. Conserver, conserve, grand-maman, ketchup...     

Et puis, Andrew Scheer, avec sa tête de beauf juvénile, on le voit si peu au réseau libéral d’information qu’il est difficile de le détester...    

Quand les libéraux du Canada appellent, je raccroche aussi. Peut-être un peu plus vite.     

- Bonjour, le Parti lib...  

Clac! Je ne courrai pas le risque d’entendre Pablo Rodriguez jouer de la guitare... Le ministre-troubadour du Patrimoine canadien qui fête son Canada dans un spectacle subventionné par son ministère; levons nos verres de jus d’orange à la mémoire de Bev Oda...    

Votre appel n'est pas important pour moi...
Photo Jean-François Desgagnés

Ils sont comme ça, les libéraux, toujours à faire la roue comme des faisans. Guidés par Justin Trudeau, le Petit Père des Minorités, qui n’est jamais aussi heureux que les bras en l’air...     

L'action politique libérale des dernières années tient en un mot: dépenser.     

Ils savent tous qu'ils ne seront plus là quand viendra le temps des décisions difficiles... Morneau s'évanouira dans la nature, lui aussi, en même temps que l'Enfant de la Fiducie...    

Quant au NPD, rien, jamais, jamais rien ni un appel. Le NPD fait autant de bruit qu'un champ de maïs.    

Le parti des syndicats municipaux n’est plus grand-chose hors de Montréal. Et, si les recherchistes des médias ne les alignaient pas à la télé, on les aurait déjà oubliés...    

Le Bloc n’appelle pas, lui non plus. Ou s'il le fait, ne laisse pas de message...    

Pourtant, avec ses alliés du Parti communiste du Québec, ses soldats inconnus, ses souverainistes professionnels et ses retraités réactivés, il pourrait raviver quelque espoir de résurrection. On a beau être laïcs, ça n’empêche pas de croire aux miracles.    

Que le Québec incarne encore et toujours ce «coin de fer» dans le flanc du Canada ne nous mènera nulle part mais n’est-ce pas notre inavouable destin?    

La fin du monde tardant, j’ai pris un livre au hasard. Brault. Un signet l'ouvrit à un texte intitulé Patience:    

Nous ne partirons pas...  

Cette banquise neurasthénique porte l’espoir  

Des morts qui ne sont pas nés...  

  

Difficile de ne pas y voir une prémonition...