/sports/football/alouettes
Navigation

«Ça ne doit plus jamais arriver» - Khari Jones

«Ça ne doit plus jamais arriver» - Khari Jones
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - En accordant deux touchés au Rouge et Noir d’Ottawa, vendredi, les unités spéciales ont grandement contribué au revers des Alouettes de Montréal. Une situation que ne veut plus jamais revivre l’entraîneur-chef Khari Jones.

«Nous avons commis plusieurs erreurs et ça ne doit plus jamais arriver, a indiqué le pilote après l’entraînement des siens, lundi. Je crois que nos unités spéciales avaient été bonnes avant ce match et même très bonnes. Il faut maintenant revenir sur la voie appropriée et j’espère qu’ils ont le désir de faire oublier cette contre-performance».

«Ça ne peut plus arriver, c’était horrible et nous allons revenir en force.»

Persuadé que cette situation ne se reproduira pas, Jones n’a pas daigné envoyer un message à ses athlètes, considérant qu’ils ont déjà eu leur leçon.

«Nous sommes des professionnels et nous n’avons pas besoin qu’un "coach" nous envoie un message, a dit le joueur de ligne défensive Jean-Samuel Blanc. Nous savons que nous n’avons pas été bons. On a accordé 14 points et c’est inacceptable.»

Donovan prend le blâme

De son côté, le coordonnateur des unités spéciales chez les «Als», Mickey Donovan, a décidé de prendre le blâme pour les majeurs de 111 et 95 verges réussis par le retourneur de bottés du Rouge et Noir DeVonte Dedmon.

«Nous avons tous fait des erreurs. Si un joueur rate un plaqué ou qu’il ne respecte pas son corridor, c’est de ma faute. Je suis l’entraîneur, le mentor et l’enseignant. Je suis capable de me regarder dans le miroir et prendre le blâme. Mes joueurs en sont également capables», a exprimé Donovan.

«Nous pourrions utiliser une multitude d’excuses, mais à la fin de la journée, nous devons simplement faire notre boulot. Tout le monde doit se regarder dans le miroir et être meilleur», a-t-il conclu.

En bref

Les Alouettes ont embauché l’ailier défensif américain Jimmy Bean et il était avec ses nouveaux coéquipiers, lundi. L’athlète de 25 ans a notamment fait partie de l’équipe d’entraînement des Raiders d’Oakland en 2016. L’équipe montréalaise a aussi libéré le secondeur canadien Brandon Calver et le joueur de ligne défensive américain Brandin Bryant.