/sports/racing
Navigation

«Un immense privilège»

Alexandre Tagliani recruté par Kyle Busch pour courir en camionnettes à Mosport

Alexandre Tagliani
Photo courtoisie, Tagliani Autosport Le pilote québécois Alexandre Tagliani en sera à une cinquième participation effectuée au circuit de Mosport, dans la série des camionnettes NASCAR.

Coup d'oeil sur cet article

Alexandre Tagliani disputera la course de la série des camionnettes Gander Outdoors au volant d’un bolide préparé par l’écurie réputée de Kyle Busch, à Mosport en Ontario, le 25 août.

Le pilote québécois en sera ainsi à son cinquième départ en carrière dans la troisième division majeure du NASCAR. Il s’agit de la seule épreuve du calendrier disputée sur circuit routier, la seule aussi présentée au nord de la frontière.

« C’est un immense privilège pour moi de porter les couleurs de cette organisation prestigieuse », a indiqué le pilote québécois en entrevue avec Le Journal de Montréal.

Cette camionnette, une TRD Tundra portant le numéro 51, a d’ailleurs paradé dans le cercle du vainqueur à six reprises lors des 15 premières étapes du championnat en 2019. Busch, le propriétaire, compte cinq de ces six victoires, dont quatre ayant été acquises de façon consécutive à Atlanta, Las Vegas, Martinsville et Fort Worth plus tôt cette saison.

« Une belle marque de confiance »

Busch, actuel meneur au classement cumulatif de la Coupe Monster Energy, se fait un plaisir de courir sporadiquement à bord de sa propre camionnette de l’écurie KBM.

« C’est une belle marque de confiance de la part de Busch à mon endroit, a poursuivi Tagliani. Je suis d’autant plus fier que ma présence à Mosport a été rendue possible grâce à la contribution essentielle de trois entreprises canadiennes, soit RONA, CanTorque et Spectra Premium. »

La camionnette numéro 51 est une habituée de la victoire et Tagliani en est conscient.

« Je n’affirme pas ça souvent, mais quand tu roules pour Kyle Busch, il faut gagner, a raconté le Québécois. Et je veux faire honneur à sa réputation. »

Si près du but

Si aucun Québécois n’a remporté de victoire dans l’une ou l’autre des trois grandes divisions du NASCAR, Tagliani est probablement celui qui est venu le plus près d’accomplir l’exploit.

En camionnettes, à Mosport en 2015, il s’est élancé en position de tête, mais un ennui de boîte de vitesses survenu au dernier tour a ruiné toute chance de victoire, alors qu’il était collé au pare-chocs du gagnant, Erik Jones, qui roulait justement à bord d’un bolide de l’équipe de Kyle Busch.

C’est aussi arrivé la même année, cette fois en série Xfinity. Tagliani dominait le peloton avec deux virages à parcourir au volant d’une voiture de l’écurie Penske, mais Regan Smith est venu le bousculer pour lui soutirer le premier rang à l’arrivée au circuit de Mid-Ohio.