/sports/football/alouettes
Navigation

Alouettes : deux absents de taille à l'entraînement

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – C’est sans leur quart-arrière partant et leur porteur de ballon numéro un que les Alouettes de Montréal ont repris l’entraînement, lundi, trois jours après un revers de 30 à 27 contre le Rouge et Noir d’Ottawa.

Si l’absence de Vernon Adams fils était prévisible, lui qui a subi une commotion cérébrale au troisième engagement du dernier match, celle de William Stanback est un peu plus surprenante. L’athlète de 25 ans a subi une blessure au bas du corps et sa condition sera réévaluée au jour le jour, ce qui signifie qu’il pourrait affronter les Roughriders de la Saskatchewan, vendredi.

«Will est un peu secoué. Il est absent aujourd’hui [lundi] et nous verrons pour demain [mardi]. Nous espérons qu’il puisse s'entraîner», a simplement dit l’entraîneur-chef des Moineaux, Khari Jones.

De son côté, le pivot des Alouettes devrait logiquement rater la prochaine rencontre des siens.

«Selon toute vraisemblance, il ne jouera pas lors du prochain match, a indiqué Jones. Il suit le protocole des commotions cérébrales. Je pense qu’il se sent bien, mais il doit passer à travers l’ensemble du processus.»

La porte est ouverte

C’est Antonio Pipkin qui a pris la place d’Adams fils dans la rencontre contre le Rouge et Noir. Cependant, l’entraîneur des Alouettes ne lui a pas accordé de vote de confiance pour le prochain duel des siens, refusant de préciser si ce sera lui ou Matthew Shiltz qui obtiendra le départ.

«Nous allons prendre une décision en fonction de ce qu’il se passe à l'entraînement. Nous regardons les deux gars et il y a une possibilité que les deux jouent.»

Lundi, aucun des deux quarts n’a été en mesure de gagner des points, ratant trop souvent leurs tentatives de passe.

«Il manquait de constance chez les quarts-arrière, a exprimé Jones. Ils doivent faire preuve de plus de précision. Leurs lectures étaient correctes, de ce que j’en ai vu. Il y a encore beaucoup de travail à faire.»

Hugo Richard de retour en attaque

L’absence d’Adams fils a également permis à Hugo Richard de retrouver sa position de quart-arrière. Il y a quelques semaines, le Québécois de 24 ans avait été converti en demi de coin. L’ancien du Rouge et Or de l’Université Laval avait expliqué qu’il s’agissait de la meilleure option pour qu’il puisse être habillé pour la première fois chez les professionnels. Finalement, ce sera comme pivot qu’il disputera son premier match, puisque Jones a révélé qu’il sera son troisième quart-arrière.

«Je sais ce qu’il fait bien et ce qu’il est en mesure de faire sur le terrain, a indiqué le pilote de 48 ans. C’est un gars calme qui fait ses affaires. Hugo fera bien [dans ce rôle].»

Pour sa part, Richard était bien heureux de retrouver sa position de cœur.

«J’apprécie la confiance et l’opportunité, a-t-il dit. C’est tout ce que je demande. Je veux juste une opportunité. Que ça arrive dans une situation de blessure, c’est dommage, mais je vais en profiter et donner mon maximum.»