/finance
Navigation

Un rendement très décevant pour la Caisse de dépôt

La Caisse a moins bien fait que son indice de référence en première moitié d’année

Des « pressions à la baisse » dans l’immobilier traditionnel ont fait mal à la Caisse de dépôt. Sa filiale Ivanhoé Cambridge s’affaire à accroître sa présence dans l’immobilier industriel, qui croît rapidement.
Photo d’archives, Agence QMI Des « pressions à la baisse » dans l’immobilier traditionnel ont fait mal à la Caisse de dépôt. Sa filiale Ivanhoé Cambridge s’affaire à accroître sa présence dans l’immobilier industriel, qui croît rapidement.

Coup d'oeil sur cet article

Le portefeuille «résilient» de la Caisse de dépôt et placement, qui avait surpassé les marchés l’an dernier, a plutôt eu l’effet inverse dans la première moitié de 2019.

L’institution a généré un rendement de 6,1 % au premier semestre de 2019 alors que son indice de référence a gagné 7,5 %.

Pendant cette période, les gains de la Caisse se sont chiffrés à 18,4 G$. Ils auraient atteint 22,6 G$ si l’institution avait eu la même performance que son indice.

«Dans un monde qui est tellement volatil, avec tous les changements géopolitiques, notre objectif est de ne pas pourchasser les marchés qui sont propulsés par des facteurs comme les politiques monétaires», a expliqué hier le PDG de la Caisse de dépôt, Michael Sabia, au cours d’une téléconférence.

Avec son portefeuille d’actions, la Caisse a tiré de l’arrière par rapport aux marchés boursiers en général. Ses titres de revenu fixe ont toutefois mieux performé que les indices grâce, entre autres, à une diversification dans le secteur lucratif du crédit aux entreprises.

Michael Sabia, Grand patron de la CDPQ
Photo Martin Alarie
Michael Sabia, Grand patron de la CDPQ

Difficultés en immobilier

En immobilier et en infrastructures, l’institution a carrément sombré dans le rouge avec un rendement négatif de 1,4 %.

La Caisse a expliqué la situation par des « pressions à la baisse » dans l’immobilier traditionnel, où elle est très présente. Sa filiale Ivanhoé Cambridge s’active à accroître ses investissements dans l’immobilier industriel, en forte croissance avec l’explosion du commerce en ligne.

«En deux ans, le secteur de l’immobilier industriel et logistique est passé de 1 % à 12 % du portefeuille global, avec un objectif de 20 % à moyen terme», a précisé l’institution.

Notons que sur cinq ans, le rendement annualisé de la Caisse se compare avantageusement à celui de son indice (8,3 % contre 7,2 %).

Transat

Par ailleurs, M. Sabia n’a pas voulu dire hier s’il appuyait ou non l’offre d’achat de 520 M$ déposée par Air Canada pour Transat. L’institution détient près de 6 % du voyagiste québécois.

La semaine dernière, le Groupe Mach de Vincent Chiara est revenu à la charge dans ce dossier, offrant d’acheter jusqu’à 20 % des actions de Transat dans le but de bloquer Air Canada.


► Au 30 juin, l’actif de la Caisse de dépôt s’élevait à 326,7 milliards de dollars.

La Caisse au premier semestre de 2019

  • Actions +8,6 %
  • Titres à revenu fixe +7,0 %
  • Immobilier et infrastructures -1,4 %
  • Cumulatif +6,1 %