/entertainment/comedy
Navigation

Coup d’envoi réussi pour le 20e ComediHa! Fest

De nombreux festivaliers étaient de la partie pour le coup d’envoi du 20e ComediHa! Fest

Normand Brathwaite était en feu pour animer la première soirée Piment Fort mercredi soir au Ha!ngar. Cathleen Rouleau, Pierre-Yves Roy Desmarais et Billy Tellier formaient le premier trio d’invités.
Photo Agence QMI, Guy Martel Normand Brathwaite était en feu pour animer la première soirée Piment Fort mercredi soir au Ha!ngar. Cathleen Rouleau, Pierre-Yves Roy Desmarais et Billy Tellier formaient le premier trio d’invités.

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit pour le Show Mystère, le Punch Club, Piment Fort ou le duel Roast Battle, les salles éphémères des villages du ComediHa! Fest, qui jalonnent Grande Allée, étaient toutes bondées pour le coup d’envoi de la 20e édition du festival d’humour, mercredi soir.

Les nombreux spectacles concept, qui ont fait leurs preuves durant les dernières années, ont été victimes de leur succès. Les salles non traditionnelles des villages aux couleurs mauve et jaune ont été le point de rencontre de centaines d’amateurs d’humour, qui ont fait la file tôt en soirée pour s’assurer d’une place.

Heureusement, malgré un ciel menaçant, les orages prévus ne se sont jamais pointé le nez, ce qui a sans doute convaincu les festivaliers de profiter en grand nombre des différentes activités et de l’espace gourmand MiHa!M, dès 17 h.

Olivier Martineau a fait rigoler les 250 chanceux qui ont pu avoir une place pour le Show Mystère.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Olivier Martineau a fait rigoler les 250 chanceux qui ont pu avoir une place pour le Show Mystère.

Plusieurs festivaliers n’ont d’ailleurs pu assister au fameux Show Mystère, à 19 h, sous le Grand Chapiteau sur la place George-V, tandis que quelques-uns ont été autorisés à regarder le spectacle debout, dans l’entrée.

Le président fondateur du ComediHa ! Fest, Sylvain Parent-Bédard, avait d’ailleurs évoqué plus tôt en journée, lors d’une visite des installations, son désir de faire passer la capacité du Grand Chapiteau de 250 à au moins 500 places, dans un avenir rapproché.

Des festivaliers gâtés

Les 250 chanceux qui ont pu avoir une place n’ont pas été déçus en apercevant Olivier Martineau, humoriste mystère au programme, qui a reçu un accueil du tonnerre. Il a gâté la foule avec du tout nouveau matériel de son deuxième one man show, Parfa, qui prendra la route en 2020.

Des dizaines de personnes ont fait la file dès l’ouverture du site pour s’assurer d’assister à un des spectacles concept les plus courus du ComediHa! Fest, le Show Mystère.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Des dizaines de personnes ont fait la file dès l’ouverture du site pour s’assurer d’assister à un des spectacles concept les plus courus du ComediHa! Fest, le Show Mystère.

Après avoir expliqué de manière hilarante la différence entre «roder» et «rôder», Martineau a promis de «choquer» son public. «Je vais aller trop loin, c’est sûr. On n’est pas à Deux filles le matin

Parlant de rodage, les villages du ComediHa! Fest, qui sont en place seulement pour une deuxième année au parc de la Francophonie et à la place George-V, en auront besoin encore un peu.

Un petit pépin technique a retardé le début du spectacle d’Olivier Martineau, et tout au long de sa prestation, l’empiètement sonore du Jukebox vivant, à côté du Grand Chapiteau, a dérangé l’humoriste qui a rebondi sur la situation avec humour. «Elle vient d’où cette musique-là? C’est quoi le carnaval? Est-ce que je joue en même temps que U2?»

Salé

La soirée qui se déroulait à côté, au Ha!ngar, n’était pas faite pour les oreilles sensibles.

La salle s’est remplie aussi rapidement pour la version scénique de Piment Fort, par des festivaliers qui n’attendaient que de hurler à l’unisson «C’est chaud, c’est chaud, c’est chaud»!

La première soirée a été délirante avec les invités Cathleen Rouleau, Pierre-Yves Roy Desmarais et Billy Tellier qui, sans aucune censure, ont lâché des gags salés l’un après l’autre.

Les humoristes de la relève Pascal Cameron et François Tousignant se sont livrés une guerre de mot lors du spectacle Roast Battle, animé par Mathieu Cyr.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Les humoristes de la relève Pascal Cameron et François Tousignant se sont livrés une guerre de mot lors du spectacle Roast Battle, animé par Mathieu Cyr.

La soirée s’est poursuivie au Ha!ngar avec Roast Battle, un spectacle dérivé de l’émission du même nom diffusée à Z, et qui était présenté pour la première fois devant public. Dès 22 h, la marionnette australienne Randy Feltface devait divertir les spectateurs du Cube, tandis que Franky et Mathieu Cyr avaient été programmés pour terminer la soirée à la place George-V.


♦ Le gala d’ouverture du ComediHa ! Fest aura lieu ce soir, au Palais Montcalm, avec P-A Méthot. Des spectacles sont présentés jusqu’au 18 août (sauf lundi et mardi) aux villages sur Grande Allée.