/news/politics
Navigation

Élection générale de 2022: Rizqy réclame un virage jeunesse pour les futurs candidats du PLQ

Marwah Rizqy
Photo Agence QMI, Simon Clark Marwah Rizqy

Coup d'oeil sur cet article

La députée libérale Marwah Rizqy veut que, dès les élections provinciales de 2022, le Parti libéral du Québec (PLQ) soit en mesure d’aligner une équipe composée au moins à moitié de jeunes candidats de moins de 40 ans.

Dans une lettre ouverte publiée mercredi, à quelques jours du lancement du congrès annuel des jeunes libéraux à Québec, la potentielle candidate à la chefferie du PLQ fait valoir que les jeunes, par leur «fougue» et leurs «idées novatrices», devraient avoir droit à une place d’importance lors de la prochaine campagne électorale.

«Il est important d’avoir des élus qui sont le reflet de la population», a expliqué la députée de Saint-Laurent en entrevue avec l’Agence QMI. Celle-ci a rappelé que l’âge moyen de la population québécoise est de 42 ans, d’où l’idée de proposer un quota de 50 % de moins de 40 ans.

Au travers de ce critère basé sur l’âge, le PLQ devrait aussi continuer à s’assurer de présenter des candidats représentants toute la diversité de la population.

Mme Rizqy fait notamment valoir que l’arrivée d’un plus grand nombre de jeunes au PLQ – non seulement comme militants, mais aussi comme députés à l’Assemblée nationale – pourrait propulser le virage vert du PLQ et faire de cette formation politique le «parti de l’économie verte». En ce sens, elle a rappelé que la commission jeunesse du PLQ avait proposé, l’an dernier, que l’environnement devienne la 9e valeur libérale.

La députée assure que présenter au moins 50 % de jeunes de moins de 40 ans est réalisable, mais qu’il faudra s’atteler à la tâche. «On doit aller les chercher, on doit leur donner le goût de se lancer et on doit leur donner les outils pour le faire», a-t-elle détaillé, en évoquant par exemple des séances de mentorat.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

«Lors des dernières élections, on avait déjà 36 % de candidats de moins de 40 ans», a-t-elle souligné.

Par ailleurs, Marwah Rizqy, que plusieurs pressentent dans la course à la chefferie du PLQ, assure ne toujours pas avoir pris de décision. «Je suis toujours en réflexion et je continue à sonder mes appuis», a-t-elle affirmé.

Le congrès des jeunes libéraux se tiendra au théâtre de la Cité universitaire de l’Université Laval, à Québec, les 10 et 11 août. Mme Rizqy espère que ceux-ci débattront de sa proposition et pousseront le PLQ à faire plus de place aux jeunes.