/sports/opinion/columnists
Navigation

Bien conduire son autocaravane

bloc RV
Photo courtoisie Conduire des véhicules comme ceux que l’on voit ici, autocaravane ou caravane à sellette, demande de la prudence et une certaine dose de connaissances pratiques pour faire face aux petits problèmes qui pourraient survenir.

Coup d'oeil sur cet article

Quel que soit le modèle de véhicule récréatif que vous utilisez, il y a des règles de sécurité importantes à suivre dans la conduite de ces unités. Le freinage, entre autres, est un élément très important à prendre en compte en tout temps.

Dans le cadre des différents ateliers qu’elle offre, la Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC) présente le freinage comme un enjeu capital pour une conduite sécuritaire. Afin de maximiser cet aspect de la conduite, les moniteurs de la FQCC ont mis sur pied ce cours, où on explique comment certains éléments d’informations utiles à tous conducteurs consciencieux peuvent faire la différence.

Ainsi, on explique qu’il faut toujours rouler à une vitesse raisonnable. La puissance de freinage dépend du poids du véhicule et de la vitesse à laquelle vous roulez. À titre d’exemple, on mentionne que pour un VR de 10 000 kg, roulant à une vitesse de 90 km/h, les freins vont fournir le même effort que s’ils devaient immobiliser une charge de 320 000 kg. C’est comme si le poids du véhicule était multiplié par 32.

L’autre point important qui est mentionné, c’est le fait de toujours garder ses distances. Il faut se rappeler que le temps de réaction diminue à mesure que la vitesse augmente. À partir d’un calcul que les moniteurs enseignent, vous pourrez déterminer la distance à conserver avec le véhicule qui vous précède. On l’obtient en divisant par trois la longueur totale du véhicule si elle est en mètres et par dix si elle est en pieds. On mentionne que pour un véhicule de 12 mètres ou 40 pieds, l’écart à conserver sera de quatre secondes. Il suffit de prendre un repère visuel sur le bord de la route et de commencer à compter les secondes lorsque le véhicule qui vous précède passe devant. Vous arrêtez de compter lorsque vous passez devant le repère. C’est un exemple pour une chaussée parfaite. Les mauvaises conditions météo, la densité de circulation et l’état de la route sont aussi des facteurs qui peuvent influencer la distance à conserver. Finalement, mieux vaut en garder plus que moins.

Bien entretenir et vérifier ses freins

Bien des gens qui circulent sur les routes avec des VR croient faussement que les aires de vérification des freins ne sont pas pour eux. D’abord, simplement pour la sécurité, il est préférable de les utiliser. Dans un deuxième temps, tous les types de véhicules sont visés par cette mesure que ce soient les autocaravanes, les caravanes à sellette, les caravanes et même les tentes-caravanes. Si vous ne suivez pas cette règlementation et qu’un patrouilleur vous voit faire, il peut vous imposer une amende de 350 $. De toute façon, à la base, pour votre propre sécurité, il est préférable de le faire afin d’éviter un accident qui peut s’avérer mortel dans bien des cas.

L’autre aspect très important dans le cas des freins, c’est de faire un entretien régulier au moins une fois l’an ou plus d’une fois si vous roulez sur des routes qui sont exigeantes pour vos freins. Si vous circulez durant plusieurs kilomètres dans les montagnes de Charlevoix, nul doute que vos freins seront mis à rude épreuve, beaucoup plus que si vous circulez sur l’autoroute 20 ou la 40 entre Québec et Montréal.

En cas de défaillance des freins, il est suggéré de réduire sa vitesse en rétrogradant et d’utiliser le frein de secours si la pression ne revient pas dans le circuit.

Tous ces conseils que vous venez de lire sont tirés de différents ouvrages de la FQCC et du site internet de la SAAQ.

Une série de cours

En matière de cours de conduite sécuritaire de véhicule récréatif, la Fédération québécoise de camping et de caravaning a toujours joué un rôle de chef de file. En plus des cours touchant la conduite comme telle avec une session théorique et pratique, l’équipe de formateurs de la fédération offrent des cours sur de nombreux autres sujets.

Ainsi, il est possible de suivre des cours sur l’entretien général de votre VR, sur le gaz propane en session novice ou avancée pour les gens qui ont des notions de base. Il est aussi question de l’électricité en VR, de l’électricité des composantes et d’équipements que l’on retrouve dans un VR et d’un cours touchant le système à énergie solaire sur un véhicule récréatif.

Un jour, vous pourrez être appelé à réparer votre VR en cas de panne de l’un de ces systèmes. Il ne faut pas oublier que même si les manufacturiers font tout en leur pouvoir pour vous offrir des véhicules bien conçus résistants aux aléas de la route, avec le temps, des problèmes peuvent survenir. Nous n’avons pas les plus belles routes au Québec. Les ornières et multiples cahots de la route peuvent sérieusement endommager les équipements d’un VR. C’est à ce moment-là que les connaissances acquises dans les cours offerts par la FQCC vont prendre toute leur valeur.

Pour connaitre le calendrier des cours qui seront donnés cet automne, vous pouvez vous rendre sur le site www.fqcc.ca , sous l’onglet L’École, pour tout savoir. C’est un investissement que vous ne regretterez pas.