/sports/soccer/impact
Navigation

Krkic a fait les premiers pas

Le Catalan formé par le Barça a été attiré par les valeurs véhiculées par l’Impact

Coup d'oeil sur cet article

Bojan Krkic s’est entraîné pour la première fois avec ses nouveaux coéquipiers jeudi matin, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il possède un niveau technique au-dessus de la moyenne.

Le milieu offensif catalan possède un sens du but évident en plus d’être rapide, ce qui va ajouter une nouvelle dimension à l’attaque de l’Impact.

« C’est un joueur qui a la capacité de marquer des buts, mais c’est aussi un excellent passeur », s’est réjoui Rémi Garde, qui était assis à la droite de Krkic lors de la conférence de presse qui a suivi la séance d’entraînement.

« Il a eu la chance et le talent pour jouer avec les meilleurs passeurs du foot. Je l’ai vu ce matin à l’entraînement, il peut aller loin en profondeur et alimenter les joueurs qui prennent l’espace. »

Si Krkic a rejoint l’Impact, c’est surtout parce qu’il a fait les premiers pas.

« Il a choisi la MLS et il a choisi Montréal pour être son prochain grand marché », a assuré le président Kevin Gilmore.

Le jeune homme de 28 ans a arrêté son choix sur le Bleu-blanc-noir en raison des valeurs véhiculées par le club.

« J’aime regarder le foot ailleurs dans le monde et je connais la MLS. Ce club est familial et je voulais me retrouver dans un club où on ressent l’amour, où tout le monde se bat ensemble.

« Je suis comme ça dans la vie, je veux aider tout le monde et je veux me donner à 100 % pour devenir meilleur sur et en dehors du terrain. »

Au bon moment

L’approche de l’entourage du joueur auprès de l’Impact est vraiment tombée au bon moment, un peu comme si cette union devait arriver.

« Le timing était parfait, on avait un voyage de planifié à Bologne et une semaine plus tôt, on avait commencé les contacts avec les représentants de Bojan », a résumé Gilmore.

« On les a informés qu’on serait à Bologne et que s’il y avait un intérêt réel, on serait prêts à les rencontrer. Il est venu avec ses représentants et son père. »

L’idée de la rencontre était de mettre cartes sur table et de lui expliquer la philosophie du club.

« À 28 ans, un joueur est dans ses meilleures années et on voulait s’assurer que la vision du club se rapproche de ce qu’il voulait faire », a expliqué Gilmore.

Une fois l’entente conclue, il ne restait plus qu’à négocier son départ de Stoke City, ce que l’agent de Krkic a fait et ça tombait bien, car le club anglais voulait réduire sa masse salariale.

Sur le plan financier, Gilmore a soumis un plan au propriétaire Joey Saputo, qui a approuvé d’emblée.

Dans le moule

L’arrivée de Krkic cadre parfaitement avec ce que Gilmore veut bâtir depuis qu’il a accepté la présidence du club, en début d’année.

« C’est un joueur qui s’aligne parfaitement avec la vision de ce club qui est de prendre sa place pour devenir un grand club dans un marché sportif global. »

Par ailleurs, le président estime que le mercato que vient de connaître l’Impact, avec les acquisitions de Krkic, Lassi Lappalainen, Ballou Jean-Yves Tabla et Jorge Corrales, correspond à sa vision.

« C’est mon premier mercato, mais il y a une préparation et une recherche qui s’est faite.

« Cette fois-ci, et ça devrait toujours être le cas, on a essayé de s’améliorer aujourd’hui, mais aussi demain, on a pensé à plus long terme. »

À quand la première apparition des nouveaux venus ?

Maintenant qu’il fait officiellement partie de l’Impact, quand peut-on s’attendre à voir Bojan Krkic disputer son premier match ?

« Je veux jouer le plus tôt possible, il reste deux mois à la saison et je veux aider l’équipe », a précisé le principal intéressé.

L’entraîneur Rémi Garde estime que son nouveau protégé pourra revenir vite à son meilleur et espère pouvoir compter sur lui rapidement.

« C’est un joueur au passé exceptionnel, mais il est en pleine force de l’âge. Je vais tout faire pour que son intégration se passe le plus rapidement possible.

« Il a déjà un certain niveau physique. Ce qui lui manque, c’est l’intensité des matchs et des petits jeux comme on a fait à l’entraînement. »

Évasif

Garde s’est cependant montré plus évasif quand il a été question du match de samedi contre le Fire, à Chicago.

« Je ne veux pas trop donner d’indications à Chicago, vous verrez, a-t-il commencé par dire. L’idée est de ne pas attendre trop longtemps parce qu’on a besoin d’eux maintenant », a-t-il dit en faisant aussi allusion à Ballou Jean-Yves Tabla et Jorge Corrales.

« Mais l’idée n’est pas de mettre les joueurs et l’équipe en difficulté. »

Si on lit entre les lignes, on comprend qu’il ne sera pas titulaire, mais on comprend aussi que Garde n’exclut peut-être pas l’idée de faire appel à Krkic s’il devait en avoir besoin en fin de match.

Ballou et Corrales

On a beaucoup parlé de Krkic depuis mercredi, mais l’Impact a aussi mis la main sur Ballou Tabla et Corrales au cours de la même journée.

Le premier devrait être en mesure de contribuer assez rapidement.

« Ballou a joué un match et demi la semaine dernière. Il est jeune et il va, je l’espère, retrouver la forme assez rapidement. »

Quant à Corrales, il s’agit principalement d’une acquisition pour ajouter de la profondeur au poste de latéral gauche.

L’équipe compte sur Daniel Lovtiz. C’est aussi la position de Jukka Raitala, mais celui-ci est nettement plus efficace comme défenseur central.