/entertainment/comedy
Navigation

ComediHa!: Méthot Man ouvre le bal

L’humoriste a offert des parodies d’Elton John et Passe-Partout lors du premier gala ComediHa!, hier soir

Coup d'oeil sur cet article

P-A Méthot a livré un gala ComediHa! à son image, jeudi soir, au Palais Montcalm, faisant régner un esprit familial au travers d’anecdotes imagées et hilarantes, des parodies de Passe-Partout et d’Elton John et des numéros collectifs qui ont fait mouche. Un premier gala simple, mais efficace et rassembleur, qui a fait défiler des humoristes de tous horizons. 

Qui de mieux placé qu’un humoriste de Québec, habitué du ComediHa! Fest et surtout raconteur hors pair, pour lancer la série de six galas du festival qui célèbre ses vingt ans.  

Photo Simon Clark

Dans une vidéo d’ouverture, P-A Méthot avait enregistré la bande-annonce de son propre film biographique, Méthot Man, inspiré de Rocketman, sorti cette année. Le comique a ensuite fait son arrivée sur scène au piano, entouré d’une chorale, dans un costume inspiré du flamboyant Elton John.  

Photo Simon Clark

«C’est vrai qu’Elton et moi, on se ressemble un peu», a lancé Méthot, évoquant qu’ils avaient souffert tous les deux d’obésité, entre autres. Une prémisse pour jaser des emplois qu’il a occupés lorsqu’il était jeune. Un numéro bien écrit, portant le message que plusieurs chemins peuvent mener à nos rêves.  

Des invités appréciés 

En tant que premier invité, Dominick Léonard a reçu une ovation qui l’a touché après un pot-pourri de lignes fort efficaces. Puis, Mathieu Cyr est venu expliquer qu’il était atteint de douance, de la manière suivante: «C’est comme si j’avais dans la tête d’Einstein et de Marie Curie, mais celle qui prend les décisions, c’est Caroline Néron.»  

Mathieu Cyr
Photo Simon Clark
Mathieu Cyr

Réal Béland, qui depuis sa première participation au Grand Rire il y a 20 ans a eu quatre filles, s’est ensuite amené sur scène. Le meilleur de son numéro décousu a été sa comique démonstration que tous les bruits dans les films – même les films pornos – sont faits avec des pieds de céleri. Un texte tiré de son dernier spectacle.  

Dominick Leonard
Photo Simon Clark
Dominick Leonard

À son 18e gala, Jean-Claude Gélinas, alias Réjean de Terrebonne, fait partie des meubles au ComediHa! Fest. À ceux qui se demandent pourquoi le festival le ramène d’année en année, le public nous a donné la réponse avec des rires intenses et une ovation.  

Un peu nerveuse, Rosalie Vaillancourt a tout de même bien fait, mais difficile de rapporter le contenu de son numéro. Pour avoir une idée, mélangez voyage en Corée, mur des Lamentations, menstruations et sodomie. «J’imagine que ça va être coupé», a-t-elle dit au sujet de la captation télé, avant de commenter ses photos d’œuvres d’art prises dans un musée à un public crampé.  

Passe-Partout et croisière 

Avant l’entracte, P-A Méthot a offert sa propre version 2019 de Passe-Partout, avec Billy Tellier et Mario Tessier, tous trois habillés en Passe-Montagne. Au retour, il nous a accueillis avec un numéro musical sur les voix.  

Après un Sam Breton énergique dont la carrière ne tardera pas à éclore au grand jour, François Massicotte est venu rebrasser ses histoires de famille, avant un numéro de magie signé Nicolas Gignac et un savoureux segment du «roi du malaise» français, Olivier de Benoist.  

Peter McLeod, Dominic Paquet et P-A Méthot ont ensuite réinventé le monde sur un bateau de croisière, concluant un gala très long, qui a débuté à 20h, pour se terminer autour de 23h30.  

Le prochain gala ComediHa! sera animé ce soir par Phil Roy.