/entertainment/celebrities
Navigation

Patrice Bélanger s’ouvre sur sa phobie de la mort: «Je ne sais pas d’où vient cette peur, mais j’ai beaucoup de misère à en parler»

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur Patrice Bélanger, qu’on a pu voir tout l’été à la barre de Sucré Salé, s’est confié sur 7 grandes vérités au magazine 7 jours et a ainsi dévoilé qu’il avait une peur bleue de mourir.   

«Je ne sais pas d’où vient cette peur, mais j’ai beaucoup de misère à en parler. Ça a teinté toute ma vie et, plus je vieillis, plus ça m’habite. À 20 ans, la mort peut paraître loin, mais quand tu as 40 ans, sachant que l’homme occidental moyen vit jusqu’à 80 ans, ça veut dire que je suis déjà à mi-parcours, et ça ne me plaît pas», a expliqué Patrice au sujet de cette phobie.    

  

Photo d'archives, Agence QMI

  

Sa relation avec la mort l’a d’ailleurs amené à craindre d’autres choses dans sa vie, notamment la fin de tout événement important pour lui.    

  

DOMINIC GOUIN/AGENCE QMI

  

«Quand j’étais jeune et que les camps de jour finissaient, c’était atroce. Je pleurais comme un bébé, même si j’avais 14 ans. J’ai besoin de peu d’heures de sommeil, et je ne veux jamais aller me coucher le soir. Je prends rarement la décision d’aller me coucher dans mon lit et de trouver le sommeil. J’attends souvent de m’endormir quelque part, souvent devant la télé», explique-t-il.     

C’est bien simple, Patrice Bélanger est un véritable amoureux de la vie et il ne souhaite simplement pas qu’elle s’achève.    

Lisez 6 autres vérités au sujet de Patrice Bélanger dans le magazine 7 Jours, en kiosque jeudi.