/finance/business
Navigation

SNC-Lavalin obtient 3 G$ et peut mieux respirer

La firme sera enfin en mesure de renflouer ses coffres

La 407 est située au nord de Toronto. Certains segments sont de propriété privée et à péage, comme celui-ci, en construction, en 2015. D’autres appartiennent à la province.
Photo Agence QMI, Jason Bain La 407 est située au nord de Toronto. Certains segments sont de propriété privée et à péage, comme celui-ci, en construction, en 2015. D’autres appartiennent à la province.

Coup d'oeil sur cet article

Les actionnaires de SNC-Lavalin, dont la Caisse de dépôt et placement, ont finalement eu droit à un répit hier, alors que la firme d’ingénierie a obtenu une victoire judiciaire qui lui permettra de gonfler ses coffres de 3 milliards $.

La bonne nouvelle a contribué à faire bondir de 6,1 % l’action de SNC à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 17,35 $. Mardi, le titre avait sombré à un creux de plus de 15 ans.

L’entreprise montréalaise a annoncé hier que la Cour supérieure de l’Ontario a rejeté un recours intenté par la firme espagnole Cintra dans le dossier de la vente d’une participation de 10 % dans l’autoroute 407, dans la région de Toronto.

SNC devrait ainsi empocher, « au cours du mois », la somme de 3 milliards $ pour la vente de cet actif à l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC). Un solde de 250 millions $ pourrait être versé au cours des dix prochaines années si l’autoroute 407 respecte certains seuils financiers.

Cintra, une filiale du géant des transports Ferrovial, soutenait que SNC-Lavalin devait lui offrir d’acheter le bloc de 10 % dans l’autoroute 407 avant de le céder à l’OIRPC.

« Le tribunal a tranché en faveur de SNC-Lavalin et de l’OIRPC en concluant que Cintra avait renoncé, aux termes d’une entente intervenue avec SNC-Lavalin en 2002, à son droit de premier refus », a indiqué SNC dans un communiqué.

Incertitude

Le recours de Cintra faisait planer l’incertitude quant au moment où SNC-Lavalin allait toucher la somme de 3 milliards $, dont elle a bien besoin actuellement.

Depuis le début de l’année, SNC a révisé à la baisse ses prévisions financières à trois reprises, en raison notamment de dépassements de coûts en lien avec d’importants contrats.

Le mois dernier, l’agence de notation DBRS a décoté SNC-Lavalin. De son côté, Standard & Poor’s a placé l’entreprise sur sa liste de surveillance avec des perspectives négatives, menaçant de reléguer la cote de crédit de la firme d’ingénierie au rang d’obligations de pacotille.

L’autoroute 407 en bref

  • Localisation : au nord de Toronto
  • Longueur : 108 km
  • Revenus (2018) : 1,4 G$
  • Profits nets (2018) : 539 M$
  • Nombre de trajets (2018) : 126,6 millions
  • Nombre de transpondeurs (2018) : 1,5 million

Source : 407 International