/entertainment/celebrities
Navigation

Papa nerveux

Papa nerveux
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

« J’étais stressé pas à peu près. J’ai essayé de l’enregistrer avec mon iPhone, mais mes mains tremblaient tellement », avoue l’ex-sprinteur olympique Bruny Surin, qui a assisté à l’épreuve féminine du 400 mètres de sa fille cadette Katherine Surin, aux Championnats canadiens d’athlétisme, le 27 juillet dernier.

Le papa s’est alors souvenu de ses propres angoisses, avant une compétition importante.

« C’était assez délicat. C’est sûr qu’avant une compétition, on est dans notre bulle. Je ne savais pas si je devais aller la voir. Je ne savais si je devais la laisser tranquille. Finalement, je suis allé la voir et je lui ai dit : “Do your best and have fun !”. Je ne voulais surtout pas lui mettre de pression », raconte-t-il, croisé au Cocktail d’ouverture de la Coupe Rogers, lundi dernier, au Stade IGA.