/entertainment/celebrities
Navigation

Catherine De Sève : un rôle dans «La servante écarlate»

Catherine De Sève
Photo d'archives, Agence QMI Catherine De Sève

Coup d'oeil sur cet article

Si vous regardez la série américaine «La servante écarlate» et que vous croyez y avoir vu Catherine De Sève, vous n’avez pas rêvé. Le 25 février, la talentueuse comédienne québécoise s’est retrouvée à Toronto pour vivre une expérience de tournage inoubliable!

Catherine, comment as-tu décroché un rôle dans «La servante écarlate»?

  • C’est mon agente de Toronto qui m’a convoquée à l’audition, car la série est tournée dans cette ville. J’ai passé trois auditions avant de décrocher le rôle.

Connaissais-tu la série avant d’y jouer?

Oui, j’avais vu plusieurs épisodes. Je trouvais ça tellement bon! Une fois sur le plateau, je n’en revenais pas d’être là! J’en suis reconnaissante.

Quel rôle interprètes-tu?

J’apparais dans le huitième épisode de la nouvelle saison. Mon rôle est assez complexe: je suis une femme qui fait semblant d’accoucher alors que c’est sa servante qui accouche, en réalité. C’est difficile de se mettre dans un tel état, mais je me suis vraiment abandonnée au personnage. C’était un rôle très intense. Il y avait tellement de monde sur le plateau! Elisabeth Moss, la vedette et productrice de la série, était devant moi et me regardait tourner ma scène.

As-tu échangé avec elle?

Oui. On faisait des blagues entre les prises. Elle m’a fait des petits pas de danse, et c’était très drôle! À la fin de la scène, elle est venue me voir pour me féliciter. Elle m’a dit: «Very Good Work.» (NDLR: «Très bon travail») Il y a sur ce plateau une belle solidarité féminine, et ça m’a touchée d’en faire partie.

Quand avez-vous tourné cet épisode?

Le 25 février dernier. Je n’avais dormi que trois heures avant ma journée de tournage, qui a débuté à 5 h du matin. On a fait 25 prises; c’était une longue journée, mais une journée très enrichissante. 

Était-ce une expérience impressionnante?

C’est tellement impressionnant comme plateau! Je n’avais jamais vécu quelque chose d’aussi grandiose. Ils ont de toute évidence un énorme budget. Chose certaine, je suis très fière de ma prestation et c’est une expérience que je ne suis pas près d’oublier.

La troisième saison de «La servante écarlate» est présentement disponible sur Club illico.