/entertainment/celebrities
Navigation

Idris Elba: un gentleman à Hollywood

Idris Elba: un gentleman à Hollywood
WENN.com

Coup d'oeil sur cet article

L’acteur britannique Idris Elba est une vedette à l’image de son époque. Polyvalent, ouvert, engagé, il n’hésite pas à explorer des territoires inconnus. Gangster au petit écran, défenseur d’un royaume ou politicien au cinéma, ce touche-à-tout fait son chemin avec un charme irrésistible. Regard sur le nouvel enfant chéri du vedettariat.

Au tournant des années 2000, Idris Elba en était réduit à dormir dans sa camionnette, quand la chance a finalement frappé à sa porte.

«Je me suis installé à New York avec mes économies en espérant que le téléphone sonne. Il n’a pas sonné pendant trois ans. J’étais pratiquement un sans-abri. C’est à ce moment que la série Sur écoute est arrivée et que ma vie a changé», a-t-il raconté à un journaliste du Guardian.

Sa présence au petit écran n’a pas tardé à faire l’unanimité, même si l’acteur n’avait rien du criminel au cœur tendre qu’il interprétait dans la série.

«Je n’ai jamais été un gangster et je n’ai jamais souhaité l’être», a-t-il rappelé au Guardian, évoquant sa jeunesse paisible en banlieue de Londres.

Selon ce qu’il a confié au magazine Vanity Fair, sa vocation d’acteur est née alors qu’il travaillait dans une usine de pièces automobiles.

«J’avais 19 ans et je faisais le quart de nuit. J’ai réalisé que, si j’étais capable d’occuper cet emploi ennuyant et répétitif, je serais capable de travailler fort pour jouer.»

Vingt-cinq ans plus tard, force est d’admettre que ce raisonnement a porté ses fruits.

À 100 milles à l’heure

Acteur, réalisateur, producteur, DJ, musicien et auteur, le nouveau roi d’Hollywood est un homme occupé.

En 2019, il a repris son personnage de policier tourmenté dans Luther, joué la comédie dans Turn Up Charlie (une série de Netflix dont il est le cocréateur), assisté à la première de sa pièce, Tree, au Festival international de théâtre de Manchester, et posé en couverture des prestigieux magazines British Vogue et Vanity Fair.

Le film Rapides et dangereux présentent Hobbs et Shaw, dans lequel il tient la vedette, joue présentement au cinéma, tandis que Cats prendra l’affiche en décembre. Cet horaire de ministre convient parfaitement à Elba. Le repos du guerrier? Très peu pour lui.

«Quand on atteint l’âge de 40 ou 45 ans, on réalise que notre jeunesse est derrière nous et que la cinquantaine approche, a-t-il déclaré au Guardian. L’idée que je vieillis fait partie des raisons qui me poussent à affronter mes peurs. Ça ennuie probablement les gens que je ne m’arrête jamais. Mais on finit tous par mourir; on aura alors amplement le temps de s’asseoir.»

En attendant, l’homme de 46 ans se lance différents défis. Il a battu un record de vitesse vieux de 88 ans au volant d’une voiture de course, a participé avec succès à une compétition de voltige aérienne et demeure invaincu en kickboxing. Homme-orchestre, avez-vous dit?

Sex-symbol malgré lui

À l’adolescence, l’acteur n’avait rien du beau ténébreux qu’il est devenu.

«J’étais très grand et maigre», a-t-il admis au magazine People, qui l’a sacré «homme le plus sexy du monde», en 2018.

«Mon nom était Idrissa Akuna Elba, OK? Je me faisais taquiner. Mais à partir du moment où j’ai pu me faire pousser une moustache, je suis devenu l’ado le plus “cool” du quartier. Soudainement, j’avais de la barbe et des muscles.»

Le public non plus ne s’est pas montré insensible à son charme. Après la mort de Stringer Bell, le séduisant criminel qu’il interprétait dans la série Sur écoute, les téléspectatrices ont été des centaines à manifester leur déception à la chaîne HBO. Mais n’en déplaise à ses nombreuses admiratrices, Elba est désormais l’homme d’une seule femme.

Rendez-vous avec l’amour

Après l’échec de ses deux premiers mariages, cet homme à femmes avait juré qu’on ne l’y reprendrait plus.

Or, en 2016, lors d’une fête organisée à Toronto, son regard a croisé celui de Sabrina Dhowre, une mannequin canadienne. Il n’en fallait pas davantage pour reléguer son désir de célibat éternel aux oubliettes.

 «Je suis tombé amoureux et j’ai eu envie de passer le reste de ma vie avec cette personne. Le mariage est un bel engagement envers quelqu’un, surtout après avoir dit qu’on ne voulait pas se remarier», a confié l’acteur au Guardian.

Les tourtereaux ont convolé en avril lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Marrakech, au Maroc. Les célébrations ont duré trois jours. Le nouveau marié a beau être un homme occupé, il accorde toujours la priorité à sa femme et aux deux enfants issus de ses amours antérieures.

«Tout est une question d’équilibre, a-t-il rappelé dans les pages de Vanity Fair. Je dois travailler, car c’est une période fructueuse pour moi. Mais avant tout, je suis en amour avec ma femme et mes enfants.»

James Bond... ou pas?

«Mon nom est Elba. Idris Elba.» Ces quelques mots, volés à James Bond et écrits à la blague par l’acteur sur Twitter en août 2018, ont provoqué de nombreuses réactions.

Plusieurs vedettes, dont George Clooney et Steven Spielberg, ont affirmé que le rôle de l’agent 007 irait comme un gant à leur collègue. Des internautes ont répliqué qu’il était impensable que le célèbre agent secret soit incarné par un acteur d’origine africaine. Qu’en a pensé le principal intéressé?

«C’est décourageant de constater qu’il y a des gens pour qui c’est inconcevable, a-t-il déploré dans les pages de Vanity Fair. C’est vraiment à cause de la couleur de ma peau. Si j’avais obtenu le rôle et que le film n’avait pas marché, est-ce que ça aurait été à cause de la couleur de ma peau? C’est une position délicate, dans laquelle je n’ai ni envie ni besoin d’être.»

La musique dans le sang

L’idole l’admet d’emblée: la musique restera toujours son premier amour.

«J’ai grandi avec le reggae et le dancehall, et je me faisais des cassettes avec mes chansons préférées. Mes parents étaient amateurs de blues, de jazz et même de country, alors j’ai toujours écouté de tout», a-t-il raconté à une journaliste du magazine web Luxury London.

Elba a d’ailleurs fait ses premières armes aux tables tournantes pendant son adolescence.

«C’était un moyen de me faire de l’argent, mais aussi d’exprimer ma créativité.»

Aujourd’hui propriétaire d’une maison de production, il œuvre de plus en plus comme DJ sous le nom de Big Driis. C’est d’ailleurs lui qui était chargé de l’animation musicale lors des noces du prince Harry et de Meghan Markle, célébrées en grande pompe au printemps 2018.

En avril, son passage remarqué au Coachella Valley Music and Arts Festival lui a valu des bons mots de plusieurs critiques. La musique n’est pas qu’un loisir pour lui: elle fait partie intégrante de sa carrière.

«La musique est un langage universel, et un bon DJ agit en tant que créateur d’ambiance. C’est important pour moi, parce que c’est très différent de ce que je fais en tant qu’acteur.»

Un rôle de vilain

L’acteur a accepté avec plaisir un rôle de méchant dans le film Rapides et dangereux présentent Hobbs et Shaw, en salle depuis le 2 août, qui est à la fois une suite et une série dérivée de la franchise bien-aimée des cinéphiles.

Elba y interprète un cyberterroriste du nom de Brixton.

«J’ai secrètement l’impression qu’on pourrait en faire un personnage important», a-t-il confié au magazine Vanity Fair, en ajoutant qu’il aimait bien jouer les mauvais garçons. Parions que le grand public lui donnera raison.